La rançon de la gloire. Après ses coups d’éclat à l’AS Monaco et, désormais à Lille, Luis Campos est un homme courtisé sur le marché des transferts. Ces dernières semaines, le nom du Portugais, conseiller sportif du président du LOSC Gérard Lopez, a ainsi été associé à un départ, du côté de Tottenham notamment, où officie maintenant son ami José Mourinho.

Interrogé dans les colonnes de L’Équipe, le Lusitanien a mis les points sur les i. « Ma relation avec Gérard change le scénario. Je suis conseiller mais nous avons une relation qui dépasse le cadre professionnel et enjambe la frontière de l’amitié. D’autre part, je pense que le LOSC a un énorme potentiel pour devenir encore plus compétitif en France et en Europe », a-t-il lâché.

Une stratégie nouvelle

Cette décision implique un changement de cap dans la stratégie des Dogues sur le marché. Si les pensionnaires du Stade Pierre-Mauroy se concentrent toujours sur la recherche de jeunes talents prometteurs, ils seront également actifs sur des joueurs plus cotés pour élever son niveau de recrutement (on parle d’éléments de 10-15 M€ tout de même) et conserver une colonne vertébrale expérimentée et fiable. Un projet résumé par Christophe Galtier au cours d’un entretien accordé à France Football.

« Le club est obligé de vendre et bien vendre chaque saison. C’est compliqué pour moi, ça l’est aussi pour Luis Campos qui, avec le président, doit faire en sorte, en amont, que les transitions se fassent. Ce n’est pas simple, mais on est dans ce projet et ce projet est très clair », a confié le coach nordiste, soulagé de voir que José Mourinho ne lui subtilisera pas un nouvel élément-clé de sa réussite, lui qui a déjà attiré deux membres de son staff à Londres (l’adjoint João Sacramento et l’entraîneur des gardiens Nuno Santos).