Out pour le reste de la saison après sa rupture des ligaments croisés du genou gauche face à Montpellier, Cesar Azpilicueta va beaucoup manquer à l’Olympique de Marseille. Le recrutement d’un latéral droit est devenu une priorité pour un club qui avait juré qu’il ne procéderait à aucun recrutement hivernal. Bien évidemment depuis samedi soir, le club phocéen a reçu « beaucoup de propositions dont certaines étonnantes » comme l’explique Didier Deschamps sur le site officiel de l’OM. 

Pour l’entraîneur marseillais, il est important de ne pas se précipiter. Pour autant, il sait déjà ce qu’il veut et dresse un premier portrait-robot de la recrue idéale. « On a besoin d’un arrière droit avec une certaine expérience et des qualités, car ce n’est pas facile à Marseille, l’important c’est la qualité et pas de prendre quelqu’un pour prendre quelqu’un. J’ai confiance en Charles, il l’a déjà fait et il est bien rentré lors du dernier match, mais il n’est pas spécialiste du poste et je peux aussi avoir besoin de lui au milieu. » Kaboré ne sera donc pas l’heureux élu et le profil du joueur souhaité par Deschamps met un terme à la rumeur Corchia, trop tendre pour la pression du Vélodrome.

En coulisse, la direction phocéenne s’active donc, mais n’a pas encore défini si la recrue devait arriver avant le mercato hivernal (un joker défensif qui ne pourrait être recruté qu’en France) ou à partir du 1er janvier. « On réfléchit, on discute. Si on attend le mercato en janvier, il peut y avoir un risque, car il y a six matches importants à jouer et on ne sait pas ce qu’il peut se passer. On est sur le court terme, c’est-à-dire la fin de saison car Azpi reviendra. Il peut y avoir un risque, car il y a six matches importants à jouer et on ne sait pas ce qu’il peut se passer. Et il y a aussi l’aspect économique qui peut éliminer certaines pistes. »

Un prêt pourrait être privilégié par l’OM, indique par ailleurs Deschamps. Si de nombreux noms circulent (Fanni, Oddo, Chalmé, Faubert, Angeleri), le remplaçant de l’espoir espagnol pourrait bien en surprendre plus d’un et aucune piste ne semble pour l’instant sérieuse, du fait de l’hésitation de la direction olympienne au sujet de la stratégie à adopter. Les prochains jours devraient permettre d’y voir plus clair.

Dans le même thème :

- OM : quelles pistes pour remplacer Azpilicueta ?