8 petits matches et puis s’en va. Miguel Cardoso n’est déjà plus l’entraîneur du FC Nantes. Arrivé cet été, le Portugais n’aura pas réussi à obtenir des résultats malgré une identité de jeu bien marquée. 2e équipe du championnat avec la possession la plus haute, le club de Loire-Atlantique a manqué de réalisme dans les deux surfaces. Malgré un nul obtenu à Lyon lors de la dernière rencontre, les mauvais résultats et une 19e place auront eu raison du coach de 46 ans, qui sortait d’une bonne saison avec Rio Ave.

Il est remplacé sans plus attendre. En concurrence avec Jocelyn Gourvennec au départ, Vahid Halilhodzic a eu les faveurs de Waldemar Kita. L’entraîneur bosnien effectue son grand retour à La Beaujoire, l’endroit même où il avait brillé entre 1981 et 1986. L’ancien attaquant a compilé 111 buts en 192 rencontres avec les Canaris, glanant au passage un titre de champion de France en 1983 en plus de deux titres de meilleurs buteurs de D1 la même année (27 buts) et en 1985 (28 buts). Cette fois-ci, il s’agira de diriger l’équipe et de la relancer.

Un retour en France

« 32 ans après, Vahid Halilhodzic retrouve la Jonelière ! Le FC Nantes et le technicien franco-bosnien ont trouvé un accord pour la venue de Vahid Halilhodzic à la tête de l’équipe professionnelle jusqu’en juin 2020. Vahid Halilhodzic possède une longue expérience du football aussi bien en tant que joueur que sur les bancs de touche. L’attaquant international yougoslave a notamment marqué l’histoire du FC Nantes entre 1981 et 1986, à son arrivée en France. Auréolé d’un titre de Champion de France 1983 avec les Canaris et d’une place de finaliste de la Coupe de France la même année, Vahid Halilhodzic s’est également distingué sur le plan individuel en terminant meilleur buteur de première division en 1983 et 1985. En avril 2018, pour les 75 ans du club, il est élu dans le 11 de légende du FC Nantes par les supporters jaunes et verts », indique le communiqué du FC Nantes sur son site internet. A 66 ans, voilà l’ancien international yougoslave (15 sélections pour 8 buts) lancé dans une nouvelle aventure, lui qui était sans poste depuis le mois d’avril dernier.

Entraîneur à poigne et plutôt porté sur une philosophie de jeu défensive, Halilhodzic effectue son grand retour en France. Il en était parti par la petite porte en février 2005 après une défaite du PSG contre Lens, alors qu’il avait mené le club de la capitale à la 2e place de Ligue 1 la saison précédente. Depuis il a roulé sa bosse à travers le monde entre des postes d’entraîneur en clubs (Trabzonspor en 2005/2006 puis 2014/2015, Ittihad Djeddah en 2006, Dinamo Zagreb en 2010/2011) et de sélectionneur (Côte d’Ivoire en 2008-2010, Algérie 2011-2014 et Japon 2015-218).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10