L’hiver a été calme à Lyon. Les pensionnaires du Groupama Stadium n’ont pas retouché leur effectif, Bruno Genesio étant satisfait du groupe à sa disposition. Cela n’a pas empêché les Gones d’anticiper l’arrivée de Boubacar Fofana. En verve à l’AS Saint-Priest où il avait marqué 5 buts en 14 matches en début de saison, le joueur âgé de 20 ans a tapé dans l’oeil de Florian Maurice. Courtisé notamment par Benfica, il a finalement opté pour l’Olympique Lyonnais. Le 14 janvier dernier, le club rhodanien a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse. « L’Olympique Lyonnais informe de la signature de Boubacar Fofana qui vient de s’engager pour 4 ans avec l’OL, avec prise d’effet au 1er juillet prochain, soit jusqu’au 30 juin 2023 (...) L’OL est très heureux d’accueillir Boubacar Fofana qui avait été sollicité par de nombreux français et européens. Son arrivée conforte la stratégie de l’Olympique Lyonnais de faire confiance aux meilleurs jeunes, français ou étrangers ».

Un joli coup de la part des Lyonnais. Avant de débarquer entre Rhône et Saône l’été prochain, Boubacar Fofana a quitté l’ASSP cet hiver pour prendre la direction du Gazélec Ajaccio afin d’y finir la saison et poursuivre sa progression en Domino’s Ligue 2. Une stratégie expliquée par Bruno Genesio en conférence de presse. « Boubacar Fofana jouait à Saint-Priest, il a des qualités d’attaquant moderne, c’est un garçon qui a eu une très bonne formation à Clairefontaine. Son parcours est atypique, c’est une particularité très intéressante pour l’avenir. Florian Maurice l’a observé à plusieurs reprises et il est persuadé qu’il a toutes les qualités pour réussir au plus haut niveau. L’idée c’est de le faire venir chez nous pour le faire progresser, c’est aussi la politique du club. Le projet c’est qu’il se frotte à un univers supérieur que celui où il a évolué. On connaît bien l’entraîneur d’Ajaccio, c’est aussi important d’avoir confiance en l’entraîneur qui va l’accueillir. Il est très intéressant pour l’avenir ».

Boubacar Fofana est impatient de jouer

Où en est-il aujourd’hui ? Le footballeur né en 98 n’a pas encore joué le moindre match sous le maillot du Gazélec. Quelques jours après son arrivée en Corse, il a vécu un petit coup dur comme nous l’explique son coéquipier Mohamed Medfai. « J’étais présent à son premier entraînement et il s’est blessé. Il a eu une fracture de l’orteil. On n’a même pas eu le temps de le voir. C’était un gros coup dur. Il était désespéré ». Alexandre Coeff ajoute : « Le pauvre s’est blessé. Ça n’a pas été évident. Surtout qu’il y a eu quelques soucis avec le personnel médical donc ça a mis du temps pour donner un diagnostic correct. Ce n’était pas facile pour lui, surtout qu’il venait d’arriver. Il croisait le groupe quand il venait faire les soins ». Mais l’ancien joueur d’Épinal travaille pour revenir dès que possible. En ce moment, il alterne entre les soins et les séances sur le terrain d’après Coeff. « Il n’est pas encore avec le groupe. Il a des séances adaptées avec le préparateur physique. J’espère pour lui que d’ici la semaine prochaine il pourra intégrer quelques parties d’entraînement avec le groupe. Ça fait un moment qu’il ronge son frein. On sent qu’il commence à être impatient de jouer ».

Mohamed Medfai précise : « Lors de la dernière séance (jeudi), il était à côté avec les préparateurs physiques. Il bossait les accélérations, les changements de direction. On espère qu’il reviendra dans pas longtemps, d’ici deux semaines si tout va bien ». C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter ! Si Boubacar Fofana travaille afin de pouvoir retrouver les terrains au plus vite, il a fait une très bonne impression au groupe d’Ajaccio comme nous l’avoue Mohamed Medfai. « Ici, en Corse, on intègre vite les nouveaux joueurs. Il va faire sa place. Ce ne sera pas un problème. On voit tout de suite qu’il va apporter à l’équipe ». Malgré une personnalité discrète et une blessure qui l’a éloignée du groupe, Fofana arrive à se fondre dans la masse pour Alexandre Coeff. « C’est quelqu’un d’assez discret en général. Il ne fait pas de vagues. Si on lui pose une question, il va répondre avec beaucoup de politesse. Je pense que c’est une personne assez intelligente. Il s’est d’abord mis en retrait pour mieux voir et observer. Son intégration s’est plutôt bien passée. Dans ce genre de sport, quand on a du talent c’est plus facile pour s’intégrer. D’après ce que j’ai entendu, sur le peu qu’il a joué à l’entraînement, il a montré qu’il puait le foot comme on dit ». Il ne reste plus qu’à le montrer à Ajaccio puis à Lyon !