Dimanche soir, la France du football aura les yeux tournés vers Geoffroy-Guichard. Saint-Etienne reçoit l’OL dans un derby très attendu (match à suivre en live commenté sur notre site) car les deux équipes se tiennent en deux points seulement. Une place sur le podium est en jeu, en plus de la supériorité régionale. En attendant le coup d’envoi, Nabil Fekir a s’est livré dans Le Progrès. L’auteur du dernier but du derby à Geoffroy-Guichard (5-0) la saison passée qui avait ensuite montré son maillot aux supporters des Verts s’est exprimé sur son avenir.

Très courtisé et alors qu’il devait s’en aller pour Liverpool l’été dernier, le capitaine lyonnais s’est exprimé sur pas mal de sujets entre sa prolongation, sa relation avec son agent Jean-Pierre Bernès et un éventuel départ en fin de saison. Sous contrat jusqu’en 2020, le Lyonnais confirme que les négociations avancent et devraient aboutir. « Les discussions (autour d’une prolongation) sont en cours. On s’est vu avec le président, ça avance doucement. Quand vais-je prendre une décision ? Je ne me fixe pas de délais, je ne suis pas pressé. Personne ne me met la pression et j’aime prendre mon temps. »

« Si c’est ma dernière saison à l’OL ? Je ne sais pas. »

Pour cela, il fait confiance à son agent, le puissant Jean-Pierre Bernès. Malgré quelques rumeurs qui faisaient état d’un conflit entre les deux hommes, Nabil Fakir confie toujours ses intérêts à son représentant. C’est d’ailleurs lui qui mène les négociations pour une prolongation du joueur ou un éventuel départ. « Si c’est ma dernière saison à l’OL ? Je ne sais pas. L’année dernière ça devait être la dernière, au final je suis encore là. Moi le premier, je ne peux pas savoir. Je suis bien à Lyon, mais quel joueur ne rêve pas de découvrir un autre championnat, de découvrir un autre club ? On verra ça au mercato », a confié le milieu offensif âgé de 25 ans.

Après Liverpool l’été dernier et le Real Madrid cet hiver, c’est Chelsea qui est venu se renseigner ces derniers temps mais le joueur l’assure, il n’a jamais eu personne au téléphone. « Chelsea ? Ils ne m’ont pas appelé. Mais ils peuvent suivre sans appeler (rires) », a préféré plaisanté l’international aux 20 sélections (2 buts), qui n’écarte pas non plus l’idée de faire toute sa carrière à l’OL. « Beaucoup de choses entrent en compte dans les négociations mais pourquoi pas. » Voilà qui devrait faire plaisir aux supporters de l’OL.