Le Roazhon Park accueillait ce jeudi près de 300 invités pour les vœux du président du Stade Rennais Olivier Létang. En marge de cette première pour lui, l’homme fort du club breton s’est longuement confié à Ouest-France, balayant tous les dossiers chauds du mercato d’hiver des Rouge-et-Noir. Le patron rennais a martelé qu’il n’était « pas pressé » de faire signer des renforts. Surtout, il n’entend pas tomber dans le jeu des enchères et surpayer d’éventuelles recrues.

« Ce marché de janvier est très calme, toujours particulier. Soit vous pouvez attirer des joueurs qui ne jouent pas ou peu dans leur club et il faut les remettre en selle, soit vous avez des joueurs qui performent dans leur club et bien évidemment ces clubs ne souhaitent pas s’en séparer. Nous, on ne veut pas surpayer », a-t-il expliqué, prédisant néanmoins une fin de marché agitée et expliquant que si aucune « bonne opportunité » ne se présentait, Rennes pourrait terminer l’exercice avec l’effectif actuel.

Le profil de Prijovic plaît mais...

Une réunion au sommet est prévue ce vendredi en interne pour définir les actions à mener. Le dossier Aleksandar Prijovic (attaquant international serbe de 27 ans du PAOK), dont le profil est jugé « intéressant » par Létang, sera sans doute au programme, même si « pour l’instant, toutes les conditions ne sont pas réunies pour qu’il puisse venir ». Calme dans le sens des arrivées, le marché rennais devrait aussi l’être dans le sens des départs. L’ancien dirigeant de Reims et du Paris SG a en effet abordé la question de l’avenir de deux éléments à forte valeur marchande.

« Ismaïla Sarr (19 ans) ne partira pas. Il est prévu qu’il reste avec nous au moins un an et demi », a-t-il d’abord affirmé avant d’évoquer le cas Firmin Mubele (23 ans), pisté en Premier League. « Je lis que l’on a reçu des offres de 12 millions d’euros pour Firmin Mubele. Mais nous n’avons aucune offre à ce jour », a-t-il indiqué, n’en disant en revanche pas plus sur les intentions rennaises dans cette affaire. Il a également remis à plus tard les discussions concernant l’avenir de Wahbi Khazri (prêt par Sunderland jusqu’à la fin de la saison) et Yoann Gourcuff (en fin de bail en juin). Patience est le maître mot du mercato rennais donc. Mais gare à ne pas être trop attentiste...