L’aventure marseillaise d’Aymen Abdennour (28 ans) n’est sans doute pas aussi réussie que ce qu’espérait l’international tunisien (55 sélections, 2 buts). Auteur de débuts cauchemardesques sous les couleurs phocéennes contre Rennes (1-3), le joueur prêté par Valence est loin d’être le roc défensif qu’attendait Rudi Garcia. Utilisé à seulement six reprises en championnat, Abdennour a fait son grand retour dans le onze de départ hier soir face à Strasbourg.

Une rencontre synonyme de victoire pour les Marseillais (2-0) et qui a également redonné du baume au cœur au défenseur. D’ailleurs, ce dernier n’a pas hésité à confier en zone mixte à l’issue du match qu’il aimerait bien revivre plus souvent ce genre de situation. « Je suis bien, mais je peux faire mieux. Il va falloir continuer comme ça. La saison est longue. Je fais tout pour gagner ma place. Je suis content pour l’équipe, même si je suis sur le banc. Mais sur le plan personnel, j’aimerais bien être sur le terrain ».

Un message que Garcia ne manquera pas d’écouter, même si rien ne garantit au Tunisien un meilleur temps de jeu à l’avenir. Mais toujours est-il qu’Abdennour n’est pas prêt à jeter l’éponge. Annoncé sur le départ cet hiver, le natif de Sousse a été clair à ce sujet. « Je suis là, très content. Je travaille comme les autres, je suis très discipliné, je travaille dur donc je pense que je vais rester ici. (Le travail) Il n’y a pas mieux, je ne connais pas d’autre solution. Je suis à Marseille, dans un grand club. Je suis là pour travailler et montrer de bonnes choses ». C’est dit !