C’est l’effervescence en Espagne depuis vendredi. Dès lors qu’il a été acquis que Cristiano Ronaldo souhaitait quitter le pays, tout s’est enchaîné à une vitesse folle. Les plus sceptiques y voient encore une manipulation médiatique pour obtenir une prolongation de contrat, assortie d’une revalorisation, mais de nombreux spécialistes du club merengue assurent au contraire que le Portugais a bel et bien fait part de son envie de départ.

Ainsi, hier soir, sur les ondes de la Onda Cero, le journaliste responsable de l’actualité du Real Madrid Edu Pidal a dévoilé quelques informations de taille dans l’émission El Transistor. « Pepe et Cristiano Ronaldo sont inséparables. Pepe, au cours du rassemblement du Portugal, n’aide pas CR7 pour qu’il reste au Real Madrid. (…) Cristiano Ronaldo a dit à Zidane que la décision est prise. Pepe pense qu’il vaut mieux que Cristiano Ronaldo s’en aille et il lui a dit. (…) Pepe essaie aussi de le convaincre qu’ils aillent ensemble au PSG ». Annoncé tout proche de signer au PSG, le défenseur central de 34 ans jouerait donc un rôle très important.

Le PSG part de plus loin mais...

Remonté contre le Real Madrid qui ne l’a pas utilisé comme il l’espérait la saison passée, Pepe serait en train de préparer sa vengeance en tentant de pousser Ronaldo au départ. Nul doute que le PSG n’est pas contre de telles manœuvres, d’autant qu’en cas de départ de CR7 du Real, le club francilien ne serait pas la destination privilégiée du joueur. Hier, Sky Italia expliquait en effet qu’il souhaitait rejoindre Manchester United.

Aujourd’hui, la presse anglaise rebondit clairement sur l’information et confirme la volonté du joueur de 32 ans de rejoindre Manchester United la saison prochaine. Et ce, malgré la présence d’un certain José Mourinho, avec lequel les relations n’ont pas toujours été au beau fixe au Real Madrid. Plusieurs clubs chinois, ainsi que l’AC Milan, auraient également fait part d’un intérêt pour Ronaldo. Quitte à payer deux fois plus pour les clubs chinois, soumis à une taxe par leur gouvernement au sujet des joueurs étrangers (taxe de 100 % sur l’achat de joueurs étrangers).