Neymar ne sera finalement pas trop dépaysé. En effet, l’international brésilien va passer de la MSN au Barça au trio MCN (Mbappé-Cavani-Neymar) au Paris Saint-Germain. En effet, les médias français révélaient en choeur ce dimanche soir, juste avant que l’ASM corrige l’OM (6-1), que les deux parties avaient trouvé un accord pour le prêt avec option d’achat de 180 M€, bonus compris, de Kylian Mbappé vers la capitale. Son contrat de cinq années devrait être signé dès aujourd’hui.

Pourtant, rien ne semblait aller dans le sens du PSG. Dans l’oeil de l’Union européenne des associations de football (UEFA) et de son fair-play financier après le transfert de Neymar (222M€), les grands clubs européens estimaient que le club français ne pouvait pas réaliser le deuxième plus gros transfert de tous les temps. Mais ce n’était pas tout. Antero Henrique et Nasser Al-Khelaïfi se heurtaient aussi à la réticence des dirigeants de la formation princière qui ne souhaitait pas renforcer un concurrent.

Un montage qui arrange tout le monde

Mais les problèmes n’étaient une nouvelle fois pas terminés. En interne, certains doutaient de la pertinence de l’opération révèle L’Équipe ce lundi matin. Puis, sur le Rocher, la porte s’est ouverte, mais à une condition : les Asémistes ne vendront pas Kylian Mbappé moins que ce que le Real Madrid proposait soit 180 millions d’euros. C’est ce jeudi que les tractations ont accéléré puisque c’est ce jour que le PSG a transmis sa première offre à Monaco.

Lucas, Draxler, Pastore et Guedes ont même été proposés afin de faire baisser le prix, sans succès. Ce week-end, Antero Henrique, accompagné de son collaborateur Luis Ferrer, s’est rendu à Monaco afin de discuter avec Vadim Vasyliev. Ils ont tous trois négocié de samedi après-midi jusqu’à dimanche dans la nuit pour trouver un accord dans l’après-midi qui a suivi concernant un prêt avec option d’achat (non-obligatoire, mais il est probable qu’un contrat sous seing privé ait été signé afin de garantir l’achat) à 180 M€ bonus compris. Un montage qui arrange a priori le PSG par rapport au fair-play financier, mais aussi l’ASM qui pourra inscrire dans ses comptes de la saison 2018/19 la vente de Kylian Mbappé. Reste maintenant à voir si l’UEFA va réagir.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10