Régulièrement, Foot Mercato vous propose de partir à la rencontre de jeunes espoirs qui parviennent à éclore un peu partout dans l’Hexagone. Prenons la direction de Châteauroux pour découvrir Paul Arnold Garita. Contacté par nos soins, le joueur vous raconte son parcours : « J’ai commencé le foot du côté de Vincennes, à 13 ans. Après, j’ai fait deux années à Joinville-le-Pont, et je suis ensuite venu à Châteauroux, où j’en suis là à ma troisième année. Je suis un joueur puissant, athlétique, j’ai une technique qui me permet d’éliminer des joueurs en un contre un, après je suis encore jeune et j’ai beaucoup de travail à faire là-dessus. J’arrive à finir les actions devant le but, je suis rapide aussi... Je suis un joueur africain quoi (rires) ! J’aime beaucoup Cristiano Ronaldo pour sa puissance et sa technique. Benzema pour sa technique et sa finition. Falcao, Tevez, Agüero, et je pourrais encore en citer plein (rires) ! »

Et s’il est encore loin de ses idoles, l’attaquant tout juste âgé de 17 ans jette déjà un œil lucide sur son parcours à la Berrichonne : « Ma première année a été très difficile, je n’avais pas mes repères, j’étais perdu. C’était une année d’adaptation, j’ai dû tout apprendre à zéro. Je n’y arrivais tellement pas qu’ils voulaient me mettre défenseur central ! Ils ont essayé, et ils ont vu que ce n’était pas mon poste (rires). La deuxième, c’est l’année où j’ai pris mes marques, j’ai travaillé et encore travaillé. Et la troisième, c’est l’année où j’explose on va dire, et j’espère que ça va continuer comme ça ». Une explosion qui a pris une nouvelle dimension le week-end dernier où, contre Auxerre, le buteur a signé une entrée fracassante pour son tout premier match en Ligue 2, avec une réalisation à la clé :

« C’était une satisfaction, une récompense pour tout le travail que j’ai fait. J’ai senti que ça a payé. Le coach m’a fait confiance, et j’ai marqué. À la base, je ne m’attendais même pas à toucher autant le ballon (rires). J’étais content d’avoir mis ce but, c’était aussi une revanche par rapport à ceux qui ne croyaient pas en moi. C’est seulement après que je me suis rendu compte que c’était un beau but (rires). Sur le coup, je pensais que c’était un but comme un autre. Là, ça doit être la première fois que j’en marque un comme ça. D’habitude, je frappe et ça va en l’air ou sur le côté (rires) ! Je me suis appliqué, contre une équipe d’Auxerre que je voyais il n’y a pas longtemps en Ligue des Champions à la télé. J’étais content ».

Heureux et fier d’avoir marqué pour son premier match en Ligue 2, Paul Arnold Gartia nourrit de très grandes ambitions pour cette saison : « Je veux finir l’année comme je l’ai commencée, en marquant le maximum de buts. Et puis, si possible, finir avec un contrat pro à la clé. Franchement, j’aimerais avoir ce contrat pro, parce que je pense que j’ai vraiment bossé depuis que je suis ici. Si j’arrive à continuer comme je le fais là jusqu’à la fin de la saison, je pense que je le mérite. Mais je ne veux pas dire que je veux un contrat pro si je ne le mérite pas, c’est pour ça que je vais travailler. Ce serait l’idéal ». C’est tout le mal qu’on lui souhaite.