Cet été, Sehrou Guirassy faisait le grand saut direction la Ligue 1. Après avoir trouvé le chemin des filets à 6 reprises en L2 sous le maillot de Laval, l’avant-centre international U20 français tentait de se faire une place au niveau supérieur en signant pour quatre ans en faveur du LOSC. Seulement, depuis son arrivée au Domaine de Luchin, ce beau gabarit d’1,87m pour 82kg n’a pas franchement eu l’occasion de faire valoir ses qualités. Avec 8 petits matches de championnat disputés pour seulement 3 titularisations, le natif d’Arles a eu du mal à se frayer un chemin au sein du onze de départ nordiste.

« Le bilan est assez mitigé », nous confie l’attaquant, lucide : « Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu, j’ai trouvé ça dommage. J’ai quand même réussi à marquer en Coupe de la Ligue (face à Troyes). J’ai fait trois matches de Ligue 1 comme titulaire, c’était trop peu. C’était une situation très frustrante, quand tu es joueur tu veux jouer et enchaîner les matches. Quand ce n’est pas le cas, c’est sûr que ça frustre ». Une frustration compréhensible qui a débouché sur une évidence, Guirassy avait besoin de partir pour retrouver une certaine confiance : « J’ai eu des discussions avec Hervé Renard d’abord, puis avec Frédéric Antonetti. Pour moi, le mieux était d’être prêté ». Et c’est donc à Auxerre qu’il a trouvé où rebondir : « Auxerre, c’est un club structuré, avec un bon projet sportif, et la possibilité de jouer la montée. Les discussions avec le coach, Jean-Luc Vannuchi, ont été importantes ».

Des discussions et une confiance qui n’ont pas tardé à trouver écho en match puisque, pour sa première apparition au sein du club bourguignon le weekend dernier face à Tours, le jeune canonnier a inscrit le but de la victoire en fin de partie (2-1), pour le plus grand bonheur des supporters : « Les débuts ont été très bons, après il ne faut pas s’arrêter là-dessus et continuer à bosser. Vendredi, on joue contre Nîmes qui est une bonne équipe, ce sera un déplacement compliqué et il faudra faire un bon match. En tout cas, je me sens très bien, je connaissais déjà des joueurs ici ». Bien dans ses baskets, Guirassy sait ce qu’il veut pour la suite : « Les ambitions, ce sera déjà de continuer ma progression, puis d’avoir plus de temps de jeu, de marquer des buts, et pourquoi pas de jouer la montée en Ligue 1 jusqu’au bout (l’AJA est aujourd’hui huitième à cinq points du podium). Après, l’idée est de revenir en juillet au LOSC avec des certitudes, et surtout plus fort ». Voilà qui est dit.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10