« Malheureusement, la saison dernière, ma première pour United, n’a pas été très bonne... une période d’installation. » Arrivé à l’été 2018 à Manchester United après cinq années passées au Shakhtar Donetsk en Ukraine, Fred a dû sortir les rames pour sa première saison en Angleterre. Lors de l’exercice 2018-2029, le joueur aujourd’hui âgé de 27 ans a dû se contenter de 25 apparitions toutes compétitions confondues. Une première saison d’adaptation en quelque sorte. Car désormais, le natif de Belo Horizonte fait le bonheur des Red Devils, lui qui a su saisir l’opportunité au bon moment.

Avec les départs de Marouane Fellaini (à l’hiver 2019) et Ander Herrera lors du dernier mercato estival, Fred s’est retrouvé en concurrence avec Nemanja Matic, Scott McTominay ou encore Paul Pogba. Mais le principal concerné a saisi sa chance, profitant des nombreuses blessures de ses coéquipiers, et notamment celle de l’international français, touché à la cheville et absent depuis de long mois... Après quelques apparitions en début de saison, le Brésilien n’a ensuite pratiquement plus quitté le onze de départ d’Ole Gunnar Solskjær. C’est simple : depuis le 6 octobre, l’ancien joueur du Shakhtar n’a raté que onze minutes en championnat (remplacé contre Watford le 23 février).

La Ligue Europa comme terrain de jeu préféré

Régulier en Premier League, Fred n’a cependant pas été décisif. Mais ce dernier s’est très bien rattrapé ailleurs. En Ligue Europa. Passeur décisif contre Astana lors de la première journée de la phase de poules, l’international auriverde a surtout brillé lors du seizième de finale retour contre le FC Bruges avec un doublé et une passe décisive, avant de remettre ça jeudi contre les Autrichiens de LASK avec deux caviars (victoire 5-0, 8e de finale aller). Des performances intéressantes dans une saison réussie pour le moment, alors que le championnat d’Angleterre a été suspendu vendredi, en raison du coronavirus, et que la Ligue Europa pourrait l’être aussi dès mardi.

« Cette saison a été excellente, formidable pour moi. Je suis vraiment heureux d’avoir cette régularité dans l’équipe, c’était vraiment important pour moi d’aller sur le terrain et d’apporter ma contribution. Je pense que j’ai grandi et que je me suis amélioré », a lâché récemment Fred dans des propos relayés par le site du club mancunien. Son entraîneur, Ole Gunnar Solskjær, est lui content de ce choix payant : « je suis très satisfait de Fred. C’est un joueur de haut niveau. Tous les supporters peuvent maintenant voir pourquoi nous croyons en lui. Il a toujours eu la confiance du staff, des joueurs et de moi-même. Cette forme, il ne l’a doit qu’à lui-même. Il a travaillé très dur et il a su saisir l’occasion des deux mains quand Paul s’est blessé. »

La Seleção dans le viseur

Plus tranchant dans l’entrejeu, important dans la relance et les récupérations, Fred a marqué des points cette saison pour enchaîner les matches sous le maillot mancunien. Mais tout n’est pas encore parfait pour Fred. Bloqué à neuf sélections avec le Brésil depuis ses grands débuts en novembre 2014, le principal concerné n’a plus joué avec les Auriverde depuis la Coupe du Monde 2018 en Russie, juste avant son arrivée en Angleterre. Une compétition qu’avait évoqué avec passion le joueur formé à Porto Alegre : « chaque joueur rêve de représenter son pays. Je crois que le sommet d’un joueur est lorsqu’il va à une Coupe du monde, convoqué par son équipe nationale. C’est un moment exceptionnel, d’être sélectionné pour une telle compétition, et c’est l’un des moments les plus importants de ma carrière. »

Désormais, l’objectif pour Fred, troisième joueur le plus utilisé à MU cette saison après Harry Maguire et Victor Lindelöf, est de retrouver la Seleção. « Malheureusement, la saison dernière, j’ai perdu ma place dans l’équipe nationale brésilienne. Je ne jouais pas régulièrement ici et j’étais encore en train de m’installer, mais cette saison a été beaucoup plus positive et j’ai eu cette série de matches et j’espère que cela continuera. Je continuerai à faire de mon mieux et, bien sûr, j’espère revenir en équipe nationale. » Avec des joueurs tels que Casemiro, Fabinho, Arthur ou encore Bruno Guimarães dans l’entrejeu brésilien, la concurrence est rude. Il ne reste donc plus qu’à taper dans l’œil de Tite, le sélectionneur brésilien, lorsque les matches reprendront.