Vainqueur d’Arsenal le week-end dernier (2-0), Manchester City a envoyé un nouveau message ce dimanche en écrasant Huddersfield (6-1) dans son Etihad Stadium. Et quelques instants plus tard, les yeux étaient tournés vers la station balnéaire de Brighton, ou Manchester United défiait Brighton & Hove Albion Football Club dans le cadre de la 2e journée. Un déplacement compliqué pour les Red Devils qui s’étaient inclinés 1-0 l’année dernière à l’Amex Stadium. Pour cette rencontre, Chris Hughton décidait de changer ses deux latéraux par rapport au onze qui avait débuté lors de la défaite à Watford. La recrue Montoya et Bong étaient alignés. Côté mancunien, José Mourinho réalisait trois changements puisque Young, Lukaku et Martial remplaçaient Darmian, Rashford et Sanchez.

Après un court round d’observation, les Red Devils se procuraient la première opportunité. Après avoir récupéré le ballon et sollicité Pogba pour une remise, Lukaku entrait dans la surface mais sa frappe du gauche filait à côté (10e). Déjà alertés, les Seagulls enregistraient un premier coup dur avec la sortie sur blessure de leur capitaine Dunk, remplacé par Balogun (20e). Mais la joie était de retour quelques instants plus tard... Dans le couloir gauche, Bong trouvait March dont le centre à ras de terre était coupé au premier poteau par par une déviation sublime de Murray qui laissait De Gea sans réaction (25e, 1-0). Mais le cauchemar des Red Devils continuait. Seulement 2 minutes et 23 secondes plus tard, Duffy doublait la mise à la suite d’un corner mal renvoyé (27e, 2-0). Les hommes de José Mourinho n’abdiquaient pas. Sur sa deuxième tentative, Lukaku réduisait l’écart de la tête et relançait la partie (34e, 2-1). Un espoir juste avant une nouvelle erreur. En retard dans la surface face à Gross, Bailly ne maîtrisait pas son tacle et concédait un penalty juste avant la pause. Le milieu allemand transformait lui-même le penalty face à un De Gea trop juste du bout du pied (44e, 3-1).

La malédiction de MU à Brighton semblait donc continuer. Pour tenter de renverser cette rencontre, José Mourinho optait pour une équipe très offensive et faisait entrer Lingard et Rahsford à la pause, à la place de Pereira et Mata. Malgré une possession supérieure, les Red Devils n’arrivaient pas à créer le danger sur le but de Ryan. Le Special One décidait même de réorganiser son équipe en lançant Fellaini à la place de Martial (60e). Le temps continuait à défiler et il fallait attendre la 75e minute pour voir la première occasion du deuxième acte. Suite à centre repoussé de la tête par Balogun, Pogba reprenait le cuir et décochait une belle frappe à l’entrée de la surface que Ryan détournait. Assez inoffensifs depuis le retour des vestiaires, les Seagulls attendaient patiemment les contres mais le bloc mancunien restait en place. Dans le temps additionnel, Fellaini obtenait un penalty pour les Red Devils. Pogba prenait Ryan à contre-pied (90e+5, 3-2). Malgré ce dernier but, Brighton s’imposait contre Manchester United et créait la première sensation de la saison.