Un match à ne pas mettre de côté. Trois jours après sa défaite contre le FC Barcelone à Old Trafford en quart de finale aller de Ligue des Champions (0-1), et trois jours également avant de retrouver le club catalan pour la manche retour (mardi à 21h, à suivre en direct sur notre live commenté), Manchester United recevait West Ham dans le cadre de la 34e journée de Premier League. Sixièmes au coup d’envoi, les Red Devils n’avaient plus le droit à l’erreur dans la course à la Ligue des Champions, Chelsea (4e) étant à cinq points. En face, les Hammers, onzièmes avant ce match, voulaient jouer un mauvais tour à MU, comme au match aller (victoire 3-1). Pour tenter de remporter les trois points, Ole Gunnar Solskjær alignait un 4-2-3-1 avec les titularisations de Jones, Rojo, Lingard, Mata et Martial. Côté londonien, Manuel Pellegrini optait pour le même schéma tactique avec notamment Chicharito en attaque.

Dès les premiers instants de la rencontre, les Hammers mettaient la pression dans le camp mancunien. Gênés dans la relance, les Red Devils prenaient alors quelques risques. Après une frappe largement au-dessus de Masuaku (2e), les locaux répondaient par l’intermédiaire de Fred (5e). Mais sur la pelouse, les visiteurs se montraient plus entreprenants. Sur une belle remise de Chicharito, Felipe Anderson catapultait le ballon au fond des filets. Le but était cependant refusé pour un hors-jeu (10e). Un premier avertissement pour MU qui posait enfin le pied sur le ballon derrière. Et sur leur première réelle offensive, les joueurs d’Ole Gunnar Solskjær se procuraient un penalty, puisque Mata était fauché par Snodgrass. Pogba transformait en prenant Fabianski à contre-pied (17e, 1-0). Malgré cette ouverture du score, les Hammers ne baissaient pas les bras. Sur un corner, Dalot n’était pas loin du but contre son camp (24e) avant que Felipe Anderson ne manque de peu le cadre (25e). Dès lors, le rythme de la rencontre baissait légèrement.

David De Gea décisif, Paul Pogba voit double

La mi-temps approchait à grands pas. Lukaku (40e) et Smalling sur le corner (41e) manquaient le break. Et juste avant la pause, Felipe Anderson, encore lui, manquait sa frappe alors qu’il était en bonne position (43e). À la pause, Paul Pogba permettait donc à MU de mener 1-0. Au retour des vestiaires, les troupes de Manuel Pellegrini asphyxiaient les Red Devils. Dominateurs, les Hammers insistaient dans le camp mancunien et égalisaient. Lanzini, pas attaqué, trouvait parfaitement Felipe Anderson au second poteau qui ajustait De Gea (49e, 1-1). Tout était donc à refaire pour MU face à un West Ham séduisant. Du coup, l’entraîneur norvégien lançait Rashford à la place de Mata. Et l’attaquant anglais s’illustrait rapidement en venant défier Fabianski, mais ce dernier remportait son duel (58e). Le numéro 10 mancunien envoyait ensuite son coup de tête au-dessus (62e), alors que les Hammers perdaient eux Lanzini, touché aux adducteurs. Mais cette blessure ne perturbait pas forcément les visiteurs, qui posaient beaucoup de problèmes aux Red Devils.

Les changements se multipliaient alors mais les locaux n’arrivaient plus vraiment à créer le danger. De leur côté, les Hammers frôlaient même le deuxième but puisqu’Antonio trouvait la barre transversale (76e). Sauvé par l’un de ses montants juste avant, De Gea sortait ensuite un coup de tête d’Antonio qui partait très bien (78e). Un arrêt très important puisque derrière, Manchester United obtenait un second penalty. Lancé dans le dos de la défense, Martial rentrait dans la surface et Fredericks ne maîtrisait pas son tacle. Pogba se présentait donc une nouvelle fois face à Fabianski, et le champion du Monde inscrivait un doublé (80e, 2-1), son quatrième de la saison en championnat. Proche de la rupture dans ce deuxième acte, MU s’en sortait donc très bien. Avec cet avantage, les locaux laissaient toujours les Hammers faire le jeu, mais les hommes de Manuel Pellegrini n’arrivaient pas à inscrire un nouveau but pour arracher le match nul. Au terme d’un match globalement compliqué face à une belle équipe de West Ham, Manchester United s’imposait sur le score de 2-1 pour prendre provisoirement la cinquième place.