Le 16 mai prochain, Sébastien Frey bouclera sa cinquième saison à la Fiorentina. Parti très tôt vers l’Italie, le portier français est aujourd’hui un gardien référence en Serie A. Un statut qui ne lui a toutefois pas permis de réaliser une carrière qui aurait pu être riche en trophées. Longtemps boudé par les Bleus, Frey a son compteur bloqué à deux sélections. En club, le constat est à peu près le même.

Malgré une coupe d’Italie (2002) conquise avec Parme et le prix de meilleur gardien de Serie A décroché à quatre reprises (2000, 2007, 2008, 2009), le Florentin n’a jamais pu accrocher un trophée plus prestigieux à son tableau de chasse. Âgé aujourd’hui de 30 ans, le Français pourra-t-il enfin intégrer un club qui lui permettra de réaliser ce rêve ?

Récemment, la presse anglaise se faisait l’écho d’un intérêt d’Arsenal et de Manchester United. Avec un Almunia trop souvent irrégulier et la succession de Van der Sar à préparer, Gunners et Red Devils s’activent pour dénicher un portier. Mais l’option Frey est-elle vraiment réaliste ? Selon une source proche du dossier, cela ne semble pas être le cas. « Sébastien a un contrat avec la Fiorentina jusqu’en 2013 et il se sent bien en Italie, il a sa vie là-bas. En plus, ce serait très improbable de voir de tels clubs sortir une grosse somme d’argent pour un joueur de 30 ans. »

Des propos qui viennent donc sans doute mettre un terme à toutes ces rumeurs et qui confirment le désir répété de l’intéressé de finir sa carrière en Italie. Bien qu’en Angleterre l’attrait pour les gardiens trentenaires est plus qu’une réalité, Arsenal et MU vont toutefois devoir passer à autre chose. Ce qui semble être le cas du côté d’Old Trafford où une offre de 17 M€ serait dans les tuyaux pour le Lyonnais Hugo Lloris.

Dans le même thème :

- OL : bientôt une première offre officielle pour Hugo Lloris ?

- Duel Arsenal-MU pour un gardien français