Dans trois semaines, l’Inter Milan va défier l’OM en huitième de finale de la Ligue des Champions au stade Vélodrome. Si au sein du club lombard le danger vient de partout, Didier Deschamps et ses hommes devront se méfier de l’homme en forme du côté de l’Inter Milan, un certain Diego Milito. El Principe est dans une forme éblouissante et marque but sur but. Mercredi soir sur un terrain enneigé, il a permis à son équipe d’arracher le match nul grâce à un quadruplé retentissant. S’il a inscrit un penalty durant la rencontre, il a surtout fait preuve d’une belle opiniâtreté.

Pourtant, l’attaquant argentin a connu quelques mois difficiles depuis le départ de José Mourinho du club lombard. Considéré en 2010 comme l’un des meilleurs attaquants évoluant en Europe, Milito va connaitre une incroyable période de doute. Il a même obtenu le titre peu convoité de Bidon d’Or 2011 en Italie, soit l’équivalent français du Ballon de Plomb. Si bien qu’un départ a même été envisagé ces derniers mois et que son nom a circulé comme possible recrue hivernale du PSG.

Mais à force de travail, l’ancien buteur du Genoa a retrouvé son sens aiguisé du but. C’est simple, depuis fin décembre, il a inscrit 9 buts en 7 matches, dont quatre mercredi en championnat face à Palerme. À 32 ans, Diego Milito connait donc une étonnante résurrection. Pas vraiment une bonne nouvelle pour l’Olympique de Marseille mais un retour en forme qui tombe à pic pour Claudio Ranieri et pour l’Inter Milan.