LdC : Pep Guardiola veut balayer les vieux démons de Manchester City !

Souvent décevant en Ligue des Champions depuis l'arrivée de Pep Guardiola en 2016, Manchester City peut enfin faire face à son destin. En ballottage favorable contre le PSG avec cette victoire 2-1 du match aller, le club anglais n'est plus qu'à 90 minutes de la première finale de C1 de son histoire. Pep Guardiola espère que ce sera l'occasion pour Manchester City de balayer ses vieux démons.

Pep Guardiola salue les supporters
Pep Guardiola salue les supporters ©Maxppp

Renversé par Monaco, balayé par Liverpool, surpris sur le fil par Tottenham et assommé par l'Olympique Lyonnais, Manchester City reste sur quatre gros échecs en Ligue des Champions. Mais cette année tout va mieux. Plus solide défensivement (4 buts encaissés en 11 matches de C1) et mentalement, le club anglais s'est hissé en demi-finale comme en 2016. Mais cette fois, les Sky Blues ne veulent pas s'arrêter en si bon chemin et veulent aller au bout. Après avoir battu 2-1 le Paris Saint-Germain lors de la demi-finale aller, la bande de Pep Guardiola veut rallier la finale. Et logiquement, la question mentale revient sur la table quand on évoque les performances des Sky Blues en Ligue des Champions. Souvent plombés par des gros temps faibles lors des précédentes éditions, les Cityzens se savent particulièrement scrutés.

La suite après cette publicité

Plongé sur le match le plus important de son mandat à Manchester City, Pep Guardiola s'attend à tout sauf à une partie de plaisir comme il l'a expliqué en conférence de presse : «peu de choses m'inquiètent. J'essaye de rester calme. Les joueurs se sont bien entraînés, tout le monde veut jouer. Je regarde nos adversaires. Il faut contrôler nos émotions. Une demi-finale retour c'est toujours plus difficile qu'une finale, [...] sur la base de mon expérience. Une demi-finale retour c'est très difficile, car on a en tête le résultat de l'aller. Je ne dis pas que la finale c'est facile, ni plus difficile, mais c'est différent.» Devant gérer ce match avec une approche psychologique nouvelle - Manchester City n'a jamais été en aussi bonne posture dans cette compétition - Pep Guardiola sait qu'il va devoir diffuser des ondes positives.

Pep Guardiola attend beaucoup de ses joueurs

Face aux échecs du passé et notamment l'élimination contre le Tottenham de ... Mauricio Pochettino, l'actuel coach du PSG, Pep Guardiola sait que son équipe peut avoir des failles, mais il préfère garder une posture positive : «je ne sais pas trop si l'expérience vaut quelque chose. Je ne sais pas. J'aimerais dire que oui, mais on ne sait pas comment on va réagir. Il y a des moments imprévisibles. Parfois il y a des bonnes et parfois des mauvaises surprises. Nous voilà en demi-finale, cela nous donne du plaisir. Je n'y pense pas trop, mais on pourrait mal jouer mardi et ne pas aller en finale. En même temps, je pense aussi que l'on va bien jouer et aller en finale. On ne veut pas rater l'occasion. J'ai le sentiment que mardi on va bien faire.» Confiant en ses joueurs, il a voulu s'appuyer sur ce qui a marché du côté de Manchester cette saison.

Très cohérent depuis novembre et les bouleversements tactiques opérés alors par Pep Guardiola, Manchester City a roulé sur la Premier League au point d'être quasiment champion d'Angleterre aujourd'hui. Voulant s'appuyer sur les forces de son équipe pour passer l'obstacle PSG, le technicien espagnol attend que ses joueurs se concentrent sur eux-mêmes avant tout : «c'est comme jouer contre Madrid, Chelsea, le Barça ou les autres grands clubs d'Europe. On va essayer de minimiser le danger. Je ne veux pas trop en parler, car je sais qu'ils peuvent changer leur tactique, car leur entraîneur est très intelligent. On ne peut que se concentrer sur nous-mêmes. Il faut bien attaquer et être patient, marquer des buts et essayer de gagner le match.» L'occasion est belle pour Manchester City de se débarrasser de ses vieux démons et d'aller en finale de Ligue des Champions. Son futur adversaire le PSG le sait si bien puisque c'est ce qu'il a su faire la saison dernière.

Plus d'infos

Commentaires