Le PSG rêve de la Super League !

Au fur et à mesure que la Super League européenne prend forme, la FIFA et les confédérations s'inquiètent. Le PSG, lui, rêve de cette Super League et ne verrait pas d'un mauvais œil le fait de quitter la Ligue 1.

Nasser Al-Khelaïfi lors d'une conférence de presse
Nasser Al-Khelaïfi lors d'une conférence de presse ©Maxppp

La Super League européenne est une sorte de vieux serpent de mer, presque comme le retour de Drogba à l'OM. Toutefois, ce serpent-là pourrait bien devenir réalité dans quelque temps, d'autant plus que cette période de Covid a durement affecté les recettes des clubs européens, même des plus grands. En créant une ligue fermée, les mastodontes du Vieux Continent s'assureraient une part du gâteau bien plus grande et un peu plus de certitudes.

La suite après cette publicité

La FIFA, avec l'aide des confédérations, a d'ailleurs réagi ces derniers temps. « À la suite des récentes spéculations relayées par les médias quant à la création d’une "Super League" européenne fermée par certains clubs européens, la FIFA et les six confédérations (AFC, CAF, Concacaf, CONMEBOL, OFC et UEFA) souhaitent réitérer et souligner sans ambiguïté qu’une telle compétition ne serait reconnue ni par la FIFA ni par la confédération concernée. De ce fait, tout club ou joueur disputant une telle compétition se verrait refuser le droit de participer à une quelconque compétition organisée par la FIFA ou sa confédération », était-il expliqué.

Le PSG pas contre quitter la Ligue 1

Mais dans son édition du jour, Le Parisien explique que le Paris Saint-Germain verrait d'un bon œil l'arrivée de cette Super League. Pour cette compétition, il y aurait 15 fondateurs (Manchester United, Manchester City, Liverpool, Arsenal, Chelsea, Tottenham, le Real Madrid, Barcelone, l’Atlético de Madrid, la Juventus, l’Inter, l’AC Milan, le Bayern Munich, Dortmund et le PSG) et 5 invités par saison. La fin de ce championnat à 20 se déroulerait sous la forme de play-offs. Les six premiers toucheraient 350 M€ ! 4 milliards d'euros auraient été trouvés par les créateurs pour financer tout cela.

Toutefois, la question demeure concernant le fait de continuer à évoluer dans les championnats nationaux. Selon le quotidien régional, le Paris SG ne verrait pas d'un mauvais œil le fait de quitter la Ligue 1 que le club francilien ne juge pas assez compétitive, mal dirigée et mal organisée. Vincent Labrune, le nouveau président de la Ligue de football professionnel, connaît un début de règne vraiment très agité...

Plus d'infos

Commentaires