Coup dur pour le FC Barcelone dans le dossier Bernardo Silva

Face à l'incapacité du FC Barcelone de réunir la somme exigée par Manchester City pour son transfert, Bernardo Silva a accepté le fait de poursuivre sa carrière chez les Cityzens.

Bernardo Silva avec Manchester City
Bernardo Silva avec Manchester City ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le FC Barcelone a fait de Bernardo Silva (28 ans) sa dernière cible de choix en cette fin de mercato. Il a un avantage avec lui, le souhait du milieu de terrain portugais d'aller voir ailleurs. Malgré une dernière saison très impressionnante, sans doute sa meilleure depuis son arrivée en Angleterre (13 buts et 7 passes décisives en 50 matchs toutes compétitions confondues), il voudrait se rapprocher de sa famille au Portugal et Barcelone apparaît comme une solution de choix pour lui.

L'opération a donc été lancée en Catalogne mais elle n'est évidemment pas simple à boucler. Manchester City réclame pas moins de 100 M€ pour laisser partir un joueur important de son effectif, à qui il reste encore trois ans de contrat. Cette somme est impossible à atteindre ou presque pour le Barça. Le club a beau s'être mis en quête de liquidités en cherchant à vendre certains de ses actifs, il ne devrait pas y arriver.

Bernardo Silva s'est fait une raison

La promesse de Joan Laporta à l'ancien Monégasque, à savoir qu'il jouerait au Nou Camp cette saison, est en train de tomber à l'eau. Car le joueur a compris que cette mission apparaissait comme impossible pour les Culés. Au cours d'un entretien à ESPN la semaine dernière, il avait d'ailleurs déjà commencé à se faire à l'idée qu'il allait poursuivre l'aventure avec les Cityzens. «J'ai toujours dit que j'étais heureux ici, mais je n'ai aucune idée de ce qui va se passer. On verra, honnêtement.»

D'après The Athletic, c'est tout vu. Bernardo Silva a accepté l'idée qu'il évoluerait bien sous les ordres de Pep Guardiola durant cet exercice. Plutôt que de se morfondre ou même pire, de mettre une pression hasardeuse sur son club, il est prêt à continuer. Manchester City a eu cette fois l'avantage de pouvoir mener la direction des opérations grâce au long contrat du Portugais, là où un Raheem Sterling par exemple, parti à Chelsea cet été, n'avait plus qu'un an. La donne ne sera sans doute pas la même lors des prochains mercatos.

Plus d'infos

Commentaires