Le Borussia Mönchengladbach se prend à rêver avec son nouveau héros Ramy Bensebaini

Vainqueur du Bayern Munich 2-1 samedi, le Borussia Mönchengladbach peut légitimement rêver d'un nouveau titre de champion d'Allemagne, le premier depuis 1977. Il peut aussi célébrer le héros de la rencontre, un certain Ramy Bensebaini, auteur d'un doublé.

Bensebaini a inscrit ses 2es et 3es buts en Bundesliga hier
Bensebaini a inscrit ses 2es et 3es buts en Bundesliga hier ©Maxppp

La décision de Marco Fritz en fin de match a été lourde de conséquences. En accordant un penalty logique pour Gladbach, l'arbitre de la rencontre a précipité la défaite du Bayern Munich 2-1 au Borussia-Park. En encaissant déjà son 4e revers de la saison après 14 journées, le champion en titre est désormais relégué à 7 points du leader et adversaire du jour. Cette fois ça y est, en Allemagne on commence à croire en un autre vainqueur possible en Bundesliga. Kicker a déjà publié un sondage sur son site internet demandant à ses lecteurs si le Borussia Mönchengladbach (5 fois vainqueur dans les années 70) était le nouveau favori du championnat. Les internautes sont pour le moment partagés avec 54 % des suffrages positifs.

La suite après cette publicité

«Nous avons eu beaucoup d'occasions mais nous ne les avons pas concrétisées. C'est ennuyeux car ça laisse Gladbach dans le match, comme la semaine dernière contre Leverkusen (défaite 2-1 également). Nous avons arrêté de jouer au football», regrettait après la rencontre un Hansi Flick, qui ne semble pas menacé d'après Hasan Salihamidzic, le directeur sportif. Kimmich aussi faisait part de son agacement et pointait du doigt les attitudes de certaines. «Je suis énervé. C'est à devenir fou. Les signaux d'alarme nous étaient déjà adressés avant le match, l'équipe savait. Ceux qui n'ont pas encore compris la situation sont sur la mauvaise voie, et ceux qui pensent qu'il va se passer la même chose que la saison dernière (le Bayern avait rattrapé son retard sur le Borussia Dortmund) se trompent.»

Bensebaini avait oublié qu'il était le tireur de penalty

L'heure n'est pas à la joie en Bavière, mais c'est évidemment complètement l'inverse en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Menés au score et bougés dans tous les sens pendant une heure de jeu, les Fohlen ont terminé fort dans la dernière demi-heure, retournant la situation. Le héros surprise de la rencontre d'hier se nomme Ramy Bensebaini (24 ans). Auteur d'un doublé, l'international algérien poursuit son excellent début d'automne dans le couloir gauche de la défense, lui qui n'est pas titulaire depuis longtemps. Il a d'abord marqué d'une tête rageuse sur corner, avant d'inscrire le penalty décisif dans le temps additionnel. «J'avais oublié que c'était moi le tireur de penalty et c'est le gardien remplaçant qui me l'a rappelé», s'est même amusé à raconter l'ancien Rennais.

«C'est sûr que j'avais un peu la pression, quand tu as un gardien comme Manuel Neuer en face de toi, il fait ça (il écarte les bras) et il cache tout. Mais à l'entraînement, je travaille tout le temps les penaltys en fin de séance, j'ai fait comme d'habitude, j'ai marqué, je suis content», s'est exprimé celui qui a été recruté pour environ 8 M€ cet été. Il termine une année 2019 qui aura été particulièrement riche pour lui. Outre son doublé contre le Bayern, le défenseur aura remporté la dernière Coupe d'Afrique des Nations avec l'Algérie mais aussi la Coupe de France avec le Stade Rennais, en ayant marqué en demi-finale puis en finale contre le PSG. Certains supporters lyonnais s'amuseront également à lui rajouter une autre ligne au palmarès, celle d'avoir fait virer Bruno Genesio. En attendant une Bundesliga en 2020 ?

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires