L'OL fait front derrière Nabil Fekir

Par Dahbia Hattabi
3 min.
L'OL fait front derrière Nabil Fekir @Maxppp

Nabil Fekir a été l'homme du match dimanche soir lors du derby opposant l'OL à l'ASSE au stade Geoffroy-Guichard. Auteur d'un doublé, le capitaine des Gones a surtout fait parler de lui pour sa célébration qui a entraîné l'envahissement du terrain. Mais l'international tricolore peut compter sur le soutien de son équipe.

La suite après cette publicité

Nabil Fekir était l'homme le plus attendu après la victoire de l'Olympique Lyonnais face à l'AS Saint-Étienne dimanche soir lors du derby (0-5). Auteur d'un doublé et surtout d'une célébration qui a fait couler beaucoup d'encre, le capitaine des Gones a été le dernier joueur lyonnais à sortir des vestiaires un peu avant une heure du matin. Puis, il s'est présenté dans la zone mixte dédiée aux médias. Casquette sur la tête, l'international tricolore a salué les journalistes présents mais n'a pas souhaité parler, lui qui avait pourtant confié à Canal+ qu'il ne regrettait pas son geste. Mais ses coéquipiers et son entraîneur, Bruno Genesio, se sont chargés d'évoquer le cas du numéro 18 de l'OL.

«Je pense que c'était peut-être un peu déplacé», commente le coach rhodanien. «Mais je pense que de la part de Nabil il n'y avait pas de méchanceté, ni de provocation. Je le connais suffisamment pour savoir que c'est quelqu'un de très respectueux. Je pense que le contexte du match a fait qu'il a célébré son but de cette manière. Je n'ai aucun doute sur ce qu'il veut faire passer comme message. C'est surtout un message de fierté, comme nous tous, de l'emporter ici et de l'emporter sur un score historique (...) Quand on est dans une fin de match, qu'on est un petit peu dans une euphorie, comme on l'était tous parce qu'on ne s'attend pas à gagner 5 à 0 ici à Geoffroy-Guichard, même si on était un peu favoris, je pense qu'on est dans une euphorie qui nous fait faire des choses qui sont improvisées ».

À lire OL : John Textor recherche un directeur sportif à l’étranger

Lopes et Genesio défendent Fekir

Son coéquipier, Anthony Lopes, a lui commenté : «Il y aura des avis négatifs, des avis positifs (...) Il a fêté son but comme il avait envie. Maintenant, on verra ce qu'il se passera. Il ne faut pas s'attarder dessus trop longtemps (...) Vous pouvez demander à Lionel Messi et à Cristiano Ronaldo, ils ont fait les mêmes célébrations». Cette célébration, et ce qui en a découlé, ont été la conclusion d'une soirée où le capitaine de l'OL a reçu un traitement de faveur de la part des Verts. Il y a quelques jours, Fekir avait lancé quelques petites phrases avant le derby. Ce qui n'a pas été très apprécié visiblement dans le camp stéphanois.

La suite après cette publicité

«Il y a des déclarations qui ont été dites avant le match», déclare Lopes. «Il ne faut pas enlever ce qui fait le derby. Les petites provocations, les petites paroles par-ci, par-là, c'est le sel du derby. S'il n'y a plus ça, il n'y a plus autant de saveur que les années précédentes. La ferveur du derby, c'était aussi toutes ces petites piques. À l'heure actuelle, on peut se permettre beaucoup moins de choses». Nabil Fekir, qui sera suspendu au prochain match, ne dira pas le contraire. Vu ce qu'a provoqué son geste, pourrait-il être suspendu ? Bruno Genesio a son avis sur la question : «Je n'attends aucune sanction. On a le droit de célébrer les buts. Après, on n'est pas obligés d'envahir le terrain parce qu'un joueur célèbre son but. Sinon, il faut arrêter de jouer au football. C'est quand même l'essence du foot de marquer des buts, de procurer de la joie à ses coéquipiers, au staff, au public. Je ne vois pas pourquoi il serait sanctionné». Ce qui est certain, c'est que les événements qui se sont déroulés ce soir seront passés au peigne fin dans les prochains jours par la LFP.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité