Euro 2024 : ce qu’il faut savoir de l’Ukraine

Par Aurélien Macedo
6 min.
Rebrov, Zinchenko et Mudryk avec l'Ukraine @Maxppp

Trois ans après un quart de finale probant à l’Euro 2020, l’Ukraine revient gonflée d’ambition. La Zbirna tentera de jouer les outsiders et ne manque pas de joueurs doués pour forcer la décision.

Le parcours de qualification et le groupe

L’Ukraine à l’Euro, cela peut paraître anodin, mais ça ne l’est pas. Équipe habituée à faire sensation, la Zbirna va seulement vivre sa quatrième participation et la quatrième d’affilée depuis sa première apparition en 2012 lors d’un tournoi disputé à domicile. Quart de finaliste de la dernière édition, cette équipe ukrainienne a dû batailler dans le groupe de la mort lors des éliminatoires. Face à l’Angleterre, l’Italie, la Macédoine du Nord et Malte, l’Ukraine était l’outsider face aux deux finalistes de l’Euro 2020 tandis que la Macédoine du Nord avait aussi participé à ce tournoi. Au final, il s’en est fallu de peu pour l’Ukraine qui a été devancée à la différence de but par l’Italie après un match nul 0-0. Troisième et passée par les barrages, l’Ukraine a dû batailler. Menée par la Bosnie-Herzégovine jusqu’à la 85e minute, l’Ukraine a dû renverser le score pour s’imposer 2-1. Scénario similaire, mais moins anxiogène en finale contre l’Islande avec une nouvelle victoire 2-1. Compostant son billet et se qualifiant pour l’Euro 2024, l’Ukraine se retrouve dans le groupe E. Si la Belgique s’avance comme favori, l’Ukraine a l’avantage sur la Slovaquie et la Roumanie avec de meilleurs résultats récents que ces deux nations.

La suite après cette publicité

Les qualités et faiblesses

Avec un effectif plutôt stable et qui s’est formé à partir d’éléments qui ont brillé soit avec le Dynamo Kiev ou bien le Shakhtar Donetsk dans la majorité des cas, l’Ukraine dispose d’une belle base. De plus, le pays dispose de beaux résultats chez les jeunes avec un titre à la Coupe du Monde U20 2019 et une demi-finale de l’Euro U21 2023. Malheureusement, la situation politique joue beaucoup également avec la guerre opposant le pays à la Russie et cela a son incidence sur le championnat. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’ils sont désormais de plus en plus à jouer à l’étranger comme Andriy Lunin, Anatoliy Turbin, Ilya Zabarniy, Oleksandr Zinchenko, Vitaliy Mykolenko, Ruslan Malinovsky, Mykhaylo Mudryk, Viktor Tsygankov, Roman Yaremchuk ou encore Artem Dovbyk. C’est aussi le résultat du talent des individualités ukrainiennes qui s’est amélioré sur les dernières années.

À lire Euro 2024 : les Roumains scandent le nom de Vladimir Poutine contre l’Ukraine

Avec un effectif fourni à quasiment tous les postes et avec une grande profondeur, l’Ukraine se présente avec de grandes ambitions pour l’Euro. Dans les buts, Andriy Lunin marche sur l’eau avec le Real Madrid et sa doublure Anatoliy Trubin performe avec Benfica. En défense, Yukhim Konoplya est celui qui offre le moins de garanties côté droit, mais il a su écarter la concurrence. Côté gauche, Vitaliy Mykolenko est devenu un joueur solide de Premier League avec Everton quand Ilya Zabarniy brille aussi à Bournemouth et a de bons automatismes en sélection avec Mykola Matviyenko. Au milieu, il y a également du monde avec des profils techniques et créatifs (Zinchenko, Malinovskiy, Sudakov ou encore Shaparenko). Reste à savoir quel équilibre sera choisi, car le vétéran Taras Stepanenko décline tandis que Volodymyr Brazhko manque d’expérience. Cela pourrait profiter à d’autres profils plus portés vers l’avant, mais cela pourrait se retourner contre l’Ukraine. Devant, Mykhaylo Mudryk et Viktor Tsygankov sont incontournables sur les ailes, mais le choix de l’avant-centre portera question avec un duel entre Artem Dovbyk et Roman Yaremchuk. Le premier a brillé avec Girona cette saison, mais le second a plus de références en sélections. Confiante et ambitieuse, l’Ukraine entend confirmer sa dernière compétition réussie.

La suite après cette publicité

Le sélectionneur : Serhiy Rebrov

Après Andriy Shevchenko en 2020, l’Ukraine sera guidée par une autre ancienne gloire pour cet Euro 2024 avec Serhiy Rebrov. Compère de "Sheva" au Dynamo Kiev et avec la Zbirna dont le point d’orgue est ce quart de finale de la Coupe du monde 2006, l’ex-attaquant a de bons souvenirs en Allemagne. Passé par Tottenham, Fenerbahçe ou encore West Ham, il est devenu coach après sa carrière. Dans le rôle d’adjoint dans un premier temps puis il a réalisé un solide passage au Dynamo Kiev où il a été double champion et double vainqueur de la Coupe d’Ukraine. Resté trois ans à Ferencvaros qu’il a emmené en phase de poules de Ligue des Champions, il a remporté le championnat à trois reprises avant de connaître des réussites lors d’expériences exotiques avec Al-Ahli en Arabie saoudite et Al-Ain aux Émirats arabes unis. Avec quasiment 400 matches à son actif, il compte une moyenne de 2,13 points par match lors de ses différentes expériences. En réussite partout où il est passé, il a parfaitement remplacé Oleksandr Petrakov qui avait échoué à qualifier l’Ukraine pour la Coupe du monde 2022. Amenant une identité plus offensive à cette équipe, il devra confirmer les bonnes choses entrevues en qualification durant cet Euro 2024.

La star : Oleksandr Zinchenko

Joueur important d’Arsenal l’an dernier, Oleksandr Zinchenko est plus dans le dur actuellement. Moins titulaire et en concurrence avec Jakub Kiwior et Takehiro Tomiyasu, le latéral gauche a connu des apparitions compliquées et quelques pépins physiques qui l’auront handicapé. En sélection, il est par contre prépondérant dans un rôle de milieu de terrain relayeur. Capitaine de cette sélection ukrainienne et précieux lors de l’Euro 2020, il devra encore tirer son épingle du jeu pour espérer emmener la Zbirna le plus loin possible. Leader de sa sélection, Oleksandr Zinchenko se distingue aussi par son action en dehors des terrains contre la guerre suite à l’envahissement de son pays par la Russie. Nul doute que l’impact d’Oleksandr Zinchenko lors de l’Euro 2024 ne se limitera pas qu’au terrain.

La suite après cette publicité

L’attraction : Mykhaylo Mudryk

Plus gros transfert de l’histoire du football ukrainien en débarquant à Chelsea pour 75 millions d’euros, Mykhaylo Mudryk ne justifie pas encore ce prix. S’il avait été performant au Shakhtar Donetsk, l’ailier gauche a plus de mal avec les Blues. Doublure de Raheem Sterling, il a su se faire une place en tant que titulaire avec sa sélection. C’est d’ailleurs lui qui avait qualifié l’Ukraine contre l’Islande avec un but en fin de match (2-1). L’été dernier, il avait aussi aidé l’équipe U21 à atteindre la demi-finale de l’Euro. À 23 ans, cette compétition peut être l’occasion pour lui de faire oublier les moments difficiles avec Chelsea et démontrer que tout son talent montré auparavant n’a pas disparu.

Le calendrier de l’Ukraine

  • Roumanie - Ukraine : lundi 17 juin à 15h à la Munich Arena

  • Slovaquie - Ukraine : vendredi 21 juin à 15h à la Düsseldorf Arena

  • Ukraine - Belgique : mercredi 26 juin à 18h à la Stuttgart Arena

La suite après cette publicité

La liste de 26 joueurs :

Gardiens : Georgiy Bushchan (Dynamo Kiev), Anatoliy Trubin (Benfica) et Andriy Lunin (Real Madrid)

Défenseurs : Mykola Matviyenko (Shakhtar Donetsk), Yukhym Konoplia (Shakhtar Donetsk), Valeriy Bondar (Shakhtar Donetsk), Oleksandr Tymchyk (Dynamo Kiev), Vitaliy Mykolenko (Everton), Ilya Zabarnyi (Bournemouth), Oleksandr Svatok (Dnipro -1), Maksym Taloverov (LASK) et Bogdan Mykhaylichenko (Polissya Zhytomyr)

Milieux de terrain : Andriy Yarmolenko (Dynamo Kiev), Mykola Shaparenko (Dynamo Kiev), Volodymyr Brazhko (Dynamo Kiev), Taras Stepanenko (Shakhtar Donetsk), Oleksandr Zubkov (Shakhtar Donetsk), Georgiy Sudakov (Shakhtar Donetsk), Oleksandr Zinchenko (Arsenal), Victor Tsygankov (Girona), Mykhaylo Mudryk (Chelsea), Ruslan Malinovskyi (Genoa) et Sergiy Sydorchuk (Westerlo)

Attaquants : Artem Dovbyk (Girona), Roman Yaremchuk (Valence) et Vladyslav Vanat (Dynamo Kiev)

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité