Coronavirus : le PSG peut-il se retrouver privé de ses Sud-Américains rentrés au pays ?

Lors de son allocution aux Français, le président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré que les événements rassemblant beaucoup de public seront interdits jusqu'à la mi-juillet et que les frontières avec les pays non européens resteraient fermées jusqu'à nouvel ordre. De quoi s'interroger sur le sort qui sera réservé aux Sud-Américains du PSG rentrés au pays.

Edinson Cavani et Neymar sous le maillot du PSG
Edinson Cavani et Neymar sous le maillot du PSG ©Maxppp

Depuis hier soir, les dirigeants du monde du football français attendent des précisions. Face aux Français, le président Emmanuel Macron a en effet annoncé que le confinement était prolongé jusqu'au 11 mai prochain, mais pas seulement. «Les lieux rassemblant du public : les restaurants, cafés, hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées resteront fermés. Les grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet.»

La suite après cette publicité

Des déclarations qui laissent encore un espoir au dernier plan imaginé par les acteurs de Ligue 1 et de Ligue 2 qui espèrent pouvoir reprendre le 17 juin, même si le timing sera serré. En effet, entre la notion de possible déconfinement progressif et la période nécessaire pour une réathlétisation, pas sûr que les délais puissent être tenus. Mais ce n'est pas tout. En interdisant les événements à grand public jusqu'à la mi-juillet, le chef de l'Etat oblige clairement les acteurs du ballon à jouer cette fin de saison à huis-clos, si les matches reprennent bien en juin.

Les Sud-Américains ne peuvent pas rentrer en France

Une reprise que pourraient manquer plusieurs cadres du Paris Saint-Germain. En effet, l'autre information de la soirée d'hier, c'est que nos frontières avec les pays non européens resteront fermées jusqu'à nouvel ordre. De quoi laisser planer quelques interrogations sur le retour de plusieurs Sud-Américains du club de la capitale rentrés dans leur pays. Neymar, Edinson Cavani, Thiago Silva ou encore Keylor Navas se trouvent au Brésil, en Uruguay et au Costa Rica. Si la L1 reprend en juin, seront-ils disponibles (possédant la nationalité française, Thiago Silva est un cas à part) ? Si oui, dans quel état physique ?

Premier du championnat avec douze points d'avance sur l'Olympique de Marseille, le PSG a les moyens de gérer une reprise de la compétition et de décrocher le titre sans ses joueurs. En revanche, la question sera plus problématique si cette fermeture des frontières perdure. Car l'UEFA entend toujours terminer la saison 2019/2020 de la Ligue des Champions. Et si le PSG venait à devoir disputer son quart de finale sans une partie de ses Sud-Américains (Marquinhos et Angel Di Maria sont restés en France) ou avec un contingent hors de forme à cause d'une reprise de l'entraînement décalée par rapport au reste de l'effectif, voilà qui ferait parler. Affaire à suivre.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires