Billal Brahimi : "je veux tout casser cette saison et revenir par la grande porte à Reims"

A 20 ans, Bilal Brahimi arrive à un tournant. Recruté par le Stade de Reims l'été dernier, il vient de prolonger son contrat avant de partir en prêt au Mans. Un choix que le jeune homme né en 2000 assume, lui qui est bien décidé à tout exploser cette saison avant de revenir pour enfin lancer sa carrière en Ligue 1.

Billal Brahimi, joueur de Reims
Billal Brahimi, joueur de Reims ©Maxppp

Foot Mercato : il y a un an, vous avez rejoint le Stade de Reims. Avec le recul, quel bilan tirez-vous de cette saison ?

La suite après cette publicité

Billal Brahimi : ça a été une saison plutôt bonne. Mon retour en France s'est bien passé. Après, si je suis honnête avec vous, je ne m'attendais pas à ce que ça se passe ainsi. Ma première partie de saison a été plutôt bonne. J'étais avec l'équipe réserve, avec laquelle je pense avoir fait mes matches. Ensuite, lors de la deuxième partie de la saison, j'attendais et j'espérais réaliser mes premiers pas en professionnels. J'ai commencé à participer aux entraînements deux à trois fois par semaine avec le groupe pro. Ca commençait à bien évoluer pour moi. La deuxième partie de saison devenait plus intéressante d'un point de vue personnel. Mais à partir de ce moment-là, il y a eu l'épidémie de coronavirus. Donc c'est devenu compliqué.

FM : vous souhaitiez faire vos premiers pas en Ligue 1 Conforama, malheureusement cela n'a pas été le cas. Comment l'avez-vous vécu ?

B.B : je ne l'ai pas pris personnellement ou mal vécu. Il n'y a rien de plus important que la santé. Il fallait et il faut toujours respecter ce qu'on nous dit même si on a dû mettre le football entre parenthèses. Après au niveau de la carrière, c'est sûr que c'est embêtant. J'aurais aimé faire plus pour pouvoir montrer ce que j'ai dans le ventre lors de la deuxième partie de la saison. Mais cette saison a été particulière. Au final, je me dis que quatre ou cinq mois dans une vie, ce n'est rien. Il y a beaucoup plus important, on a pu s'en apercevoir.

FM : comment avez-vous vécu le confinement et tous les événements survenus ces derniers mois ?

B.B : le football m'a beaucoup manqué. C'est sûr que c'était spécial et dur, comme pour tout le monde. Pour les sportifs, ça l'était aussi. On a dû s'entretenir à fond, mais c'était compliqué. On ne pouvait pas sortir. A un moment, je ne prenais même plus le risque de sortir faire un footing tant le taux de contamination était élevé. Du coup, j'ai travaillé à la maison. Mais heureusement, le club a fait en sorte qu'on ait un programme à suivre, qu'on s'entraîne presque tous les jours à la maison avec les moyens du bord.

FM : vous êtes-vous redécouvert en tant que sportif ou personne durant cette période ?

B.B : je ne me suis pas redécouvert au niveau sportif, mais sur le plan humain oui. J'ai passé beaucoup plus de temps avec ma famille avec laquelle j'ai été enfermée. On passe plus de temps ensemble, à se dire des choses importantes ou à faire des choses qu'on n'avait pas forcément le temps de faire. Là, on avait le temps pour. C'était une pause dans ma vie de footballeur qui va à 100 à l'heure. En tant que sportif de haut niveau, je n'avais jamais eu plus de deux semaines de vacances. Là, il y avait le temps pour vraiment profiter de la famille, des proches. Ce n'était pas dans les meilleures conditions, mais ça a fait du bien.

FM : comment s'est passée la reprise ?

B.B : j'ai repris avec le groupe professionnel. Tout s'est plutôt bien passé. Je dois avouer que c'était un peu difficile au niveau physique alors que nous nous sommes préparés. Ça faisait des mois et des mois que je m'entretenais seul, et c'était le cas pour tous, je pense. Mais s'entraîner seul ou avec un groupe, ce n'est pas la même chose. Ce n'était pas facile de relancer la machine après un temps d'arrêt si long.

FM : même si la saison a été particulière et tronquée, le Stade de Reims a vécu un bel exercice avec notamment une qualification pour l'Europa League. Quel regard portez-vous là-dessus ?

B.B : le Stade de Reims a fait une très bonne saison. Dans des circonstances particulières, avec le coronavirus, le club s'est qualifié pour la Ligue Europa. Ils ne déméritent pas du tout. Ils ont fait une très belle saison.

S'aguerrir en prêt avant de revenir à Reims

FM : sur quoi pensez-vous avoir progressé durant cette année inédite ?

B.B : cette saison, je pense avoir progressé au niveau tactique. Reims est vraiment une bonne école. On prend le temps d'améliorer nos points faibles. Et c'est justement ce que j'ai essayé de faire cette saison.

FM : David Guion, l'entraîneur de l'équipe pro, a-t-il échangé avec vous ?

B.B : il m'a parlé lors de la reprise afin de connaître mes ambitions et mes objectifs. On s'est écoutés l'un l'autre. Après, on ne va pas se mentir, il a un gros effectif à sa disposition. Ils ont recruté pour se renforcer pour la Ligue Europa. Du coup, je suis un cas spécial puisque je dois lancer ma carrière. Je pense que ce n'est pas avec les quelques minutes que j'allais gratter cette saison que cela serait arrivé. Donc on en a échangé très tranquillement et en bonne intelligence.

FM : le club a annoncé votre prolongation de contrat, c'est malgré tout une belle marque de confiance.

B.B : c'est sûr. Le club me fait confiance et c'est qu'on veut me faire comprendre à travers cette prolongation, dont je suis fier. On me montre aussi que, même si on croit en moi, ce n'est peut-être pas le meilleur moment pour moi pour exploser au Stade de Reims. Donc je veux essayer d'avoir plus de temps de jeu afin de revenir plus fort.

FM : justement, en accord avec Reims, vous avez décidé de rejoindre Le Mans sous la forme d'un prêt. Pourquoi avoir opté pour ce projet plutôt qu'un autre ?

B.B : j'avais d'autres propositions, mais Le Mans reste un gros club. Le projet que l'on m'a proposé m'a plu. Le club veut remonter cette saison et fait en sorte de recruter des joueurs pour mener cette mission à bien. Donc il y a tout pour s'épanouir pour un joueur comme moi qui veut lancer sa carrière et enchaîner les matches de haut niveau.

FM : quels sont vos objectifs cette saison ?

B.B : je veux rejoindre Le Mans et jouer la montée. J'espère avoir du temps de jeu ainsi que de bonnes statistiques. Je veux tout casser cette saison et revenir par la grande porte à Reims. Je veux revenir plus fort, avoir au moins une trentaine de matches dans les jambes en National et surtout obtenir la montée. Je vais donner mon maximum pour atteindre ces objectifs.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires