Bayern Munich : l’étrange réunion secrète pour trouver le successeur de Thomas Tuchel

Par Valentin Feuillette
3 min.
Thomas Tuchel avec le Bayern Munich @Maxppp

Personne ne l’avait vu venir mais tout s’accélère entre le Bayern Munich et Ralf Rangnick. Une réunion a déjà eu lieu entre toutes les parties et un nouveau point devrait être organisé entre les dirigeants bavarois. Aujourd’hui, tous les signaux se tournent désormais en faveur de Rangnick.

C’est l’un des gros dossiers de cette fin de saison sur la planète foot. Mais qui va prendre la succession de Thomas Tuchel à la tête du Bayern Munich ? Voilà plusieurs semaines que les presses se déchirent entre plusieurs profils mentionnés dans de nombreuses rumeurs. Il y a eu la longue propagande autour de Xabi Alonso avant que l’entraîneur espagnol annonce rester au Bayer Leverkusen. Puis est venue la période de Julian Nagelsmann, qui a finalement prolongé son contrat à la tête de la sélection allemande. Il y a eu aussi le doux rêve autour de Zinedine Zidane. Et enfin, la tentative d’attirer Unai Emery qui a également renouvelé son bail dans son club d’Aston Villa. Les échecs deviennent donc de plus en plus légion dans les bureaux du Bayer et même les plans B listés tombent à l’eau. Désormais, la recherche d’un entraîneur chez le Rekordmeister se poursuit et une piste brûlante mène en Autriche.

La suite après cette publicité

Nouvelle priorité du Bayern Munich pour son banc, Ralf Rangnick (65 ans) est pour le moment toujours le sélectionneur de l’Autriche. Sous contrat jusqu’en juin 2026 et engagé cet été lors de l’Euro 2024 avec sa sélection, l’ancien coach de Schalke 04, du RB Leipzig et de Manchester United plait beaucoup au Rekordmeister pour remplacer Thomas Tuchel qui partira à la fin de la saison. Pour cela, il faudra régler des frais à la fédération autrichienne pour le recruter mais ce n’est pas la seule chose que le Bayern Munich devra faire puisque l’entraîneur allemand semble exiger les plein pouvoirs pour prendre les rênes de l’ogre bavarois. Il aimerait ainsi avoir le dernier mot sur le mercato et les décisions sportives du Bayern Munich. Autrement dit, il souhaite se retrouver au-dessus dans la hiérarchie de Max Eberl le directeur général des sports et Christoph Freund le directeur sportif.

À lire Le Bayern Munich a enfin trouvé un accord avec un entraîneur surprenant

Tout peut aller très vite !

Alors qu’il a déclaré il y a quelques jours : «Je me sens à l’aise ici. J’ai encore un contrat jusqu’en 2026, et notre objectif et notre chemin se poursuivent après l’Euro», Ralf Rangnick se rapproche de plus en plus de l’Allianz Arena. En effet, selon les informations du journal allemand de BILD, cette sortie médiatique a surtout été «perçue davantage comme une courtoisie envers l’association autrichienne que comme un rejet des avances venant de la Bavière». De plus, toujours d’après les indiscrétions de BILD, une réunion importante avec Rangnick a eu lieu ce week-end. Depuis, il réfléchit intensément à la proposition faite par la direction du Bayern. Si tout cela évolue dans le bon sens comme prévu, les derniers détails pourraient être réglés dès cette semaine. Il y aura une autre réunion au Bayern prévue cette semaine où les autres noms seront rediscutés, l’objectif étant de trouver un consensus entre les dirigeants.

La suite après cette publicité

Le journal allemand ajoute que «l’ancien différend opposant Uli Hoeneß (72 ans) et Ralf Rangnick, qui l’avait qualifié un jour de 'Monsieur je-sais-tout’, est résolu depuis longtemps». Voilà de quoi partir sur de très bonnes bases si les négociations venaient à se conclure dans les prochains jours. Il y a eu des contacts à plusieurs reprises dans le passé, en 2017, il a été évoqué en tant que directeur sportif, et en 2019, l’équipe de Munich s’est intéressée à lui en tant qu’entraîneur, et il y a eu des discussions. En outre, l’entraîneur allemand a également côtoyé le directeur sportif Christoph Freund (46 ans). Tous deux ont travaillé à Salzbourg entre 2012 et 2015, Rangnick était alors directeur sportif et Freund coordinateur sportif. Eberl et Rangnick entretiennent également de bonnes relations. Il n’existe donc pas de bisbilles ou d’éléments néfastes connus à ce jour qui empêcheraient Ralf Rangnick de prendre la tête du Bayern Munich.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité