Cheick Diabaté : «si je reviens en France là, c’est sûr que les filets vont trembler»

Après deux années passées en Iran à marquer, Cheick Diabaté se verrait bien revenir en Europe et plus particulièrement en France. Le Malien a fait passer le message à Foot Mercato.

Cheick Diabaté sous le maillot d'Esteghlal
Cheick Diabaté sous le maillot d'Esteghlal ©Maxppp

Buteur un jour, buteur toujours. Partout où il est passé, au Mali, en France, en Italie, en Turquie, aux Émirats Arabes Unis ou en Iran, Cheick Diabaté (33 ans) a toujours fait parler la poudre. Et le Malien compte bien continuer comme ça. Libre de tout contrat depuis la fin de son aventure à Esteghlal (27 réalisations en 47 apparitions toutes compétitions confondues), le natif de Bamako a affiché sa motivation au micro de Foot Mercato.

La suite après cette publicité

«Tant que j’arrive à marquer, je joue (rires). C’est ce que je sais faire», a-t-il lancé avant de poursuivre. «J’ai envie de reprendre, on est en train de voir, on discute un peu. J’attends, je suis prêt à jouer. Dès qu’il y a un ballon et un terrain, je suis prêt. Il est temps pour moi de reprendre, ça me manque».

Et s'il dispose de quelques touches en Turquie et dans le Golfe, le buteur se verrait bien revenir en France, en Ligue 1, où il a laissé d'excellents souvenirs, à Bordeaux et Metz notamment. «Je ne pourrais pas dire non. Si je vous disais le contraire, il faudrait me prendre gentiment et m’emmener me soigner (rires). Je ne sais pas ce qu’il va se passer, mais j’ai toujours eu l’idée de revenir en France», a-t-il avoué avant d'ajouter.

Ambition et motivation intactes

«Ce serait avec grand plaisir. En plus, je regarde la Ligue 1. Ça me manque. J’ai vu que de sacrées stars étaient arrivées, alors, forcément, on a envie de jouer contre des joueurs comme Messi. Forcément, on a envie de jouer en Ligue 1. La France, c’est la maison. On est bien en France. J’aime tellement la France que je ne pourrais pas dire non à un retour», a-t-il affirmé.

Mais attention, s'il veut revenir, ce n'est pas pour faire de la figuration. «Je peux jouer en Ligue 1 bien sûr. Si je reviens en France là, ça va parler, ça va être chaud. C’est sûr que les filets vont trembler, ça va être grave, c’est sûr et certain. Vous pouvez passer le message, si je reviens, ça va être chaud !», a-t-il lâché avant d'insister.

«Je suis chaud pour revenir en France, mais pas seulement revenir, je veux revenir pour marquer des buts et faire des gros matches». Le message est clairement passée pour les écuries de L1 qui se chercheraient un renfort offensif expérimenté en cette dernière semaine de marché. À bon entendeur.

Plus d'infos

Commentaires