Mercato : le FC Barcelone a encore un sérieux handicap

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Mercato : le FC Barcelone a encore un sérieux handicap @Maxppp

Alors que les rumeurs mercato continuent de fuser en Catalogne, les Blaugranas font face à un nouveau défi de taille.

La suite après cette publicité

Annoncé comme un courtisan de la pépite brésilienne Endrick, le FC Barcelone n’est pas vraiment en position de force dans ce dossier. Même constat pour le dossier Messi. Les Blaugranas ont multiplié les déclarations d’intention pour convaincre la Pulga de revenir au Camp Nou, mais Marca s’est montré plus que pessimiste à ce sujet dans son édition du jour.

Ce qui n’a pas empêché Joan Laporta de se montrer optimiste concernant le futur mercato d’été. « Nous nous renforçons en été, en principe, nous n'avons rien à faire en janvier. Nous sommes sur la règle du 1/1, mais en été, nous reviendrons au 1/4 ». Face à ses difficultés financières, le Barça est en effet soumis aux règles de LaLiga sur le fair-play financier. La règle du 1/4 est simple : si le Barça économise 4€, il peut dépenser 1€.

À lire Le Barça va offrir un an de plus à Sergio Busquets

Une masse salariale encore trop élevée

Un paramètre qui réduit déjà les ambitions catalanes pour l’été prochain. Et ce n’est pas tout. La radio espagnole Cadena COPE révèle que Laporta va devoir s’employer pour réaliser de très grosses économies. Concrètement, la masse salariale actuelle du Barça est de 600 M€. Or ce montant doit être ramené à 400 M€. Un objectif difficile à atteindre malgré plusieurs candidats au départ.

La suite après cette publicité

En effet, Sergio Busquets, Memphis Depay sont régulièrement annoncés partant. Restés malgré la volonté de leur club d’économiser leur salaire, Jordi Alba et Frenkie de Jong seront une nouvelle fois invités à reconsidérer leur futur. Une chose est sûre, les Culers auront une marge de manœuvre réduite. Car le média ajoute que si leurs économies sont trop légères, ils ne pourraient offrir qu’un contrat d’un an à d’éventuels renforts.

La suite après cette publicité

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité