Le Real Madrid de nouveau en colère face au "virus" FIFA

La blessure de Sergio Ramos, survenue au cours d'Espagne-Allemagne en Ligue des Nations, est très mal vécue du côté du Real Madrid, à l'aube d'un enchaînement de matches décisifs.

Les joueurs du Real Madrid autour de Zinedine Zidane
Les joueurs du Real Madrid autour de Zinedine Zidane ©Maxppp

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Le Real Madrid se prépare à une succession de matches particulièrement importants et il devra les aborder sans son charismatique leader Sergio Ramos. Le défenseur central espagnol, âgé de 34 ans, a été touché lors du dernier Espagne-Allemagne (6-0), sorti sous le regard inquiet de son adversaire du soir mais coéquipier en club Toni Kroos. Le verdict médical est tombé hier, et la blessure au biceps fémoral de la jambe droite pourrait coûter 15 à 20 jours d'absence.

La suite après cette publicité

Ce week-end, le Real Madrid doit affronter Villarreal, 2e du classement de Liga, à l'extérieur, avec pour mission de le dépasser au classement. Puis il jouera son avenir en Ligue des Champions en allant sur la pelouse de l'Inter Milan. Il y aura ensuite la réception d'Alavès en championnat puis le dernier match de la phase de poule de la Ligue des Champions, un déplacement jamais facile au Shakhtar Donetsk. Match pour lequel Sergio Ramos ne sera potentiellement pas remis...

Sergio Ramos, une absence qui pèse

Cela fait donc beaucoup, surtout au regard de l'importance du défenseur espagnol comme le prouve cette statistique hallucinante : le Real Madrid a perdu 7 des 8 derniers matches joués sans lui en Europe. Rappelez-vous d'ailleurs du match aller contre le Shakhtar, où la charnière centrale Varane-Militão avait totalement coulé (défaite 2-3). La presse espagnole regrette donc déjà amèrement le défenseur et pointe de nouveau du doigt les trêves internationales, avec le fameux surnom de "virus" FIFA.

Depuis le retour sur le banc de touche de Zidane en mars 2019, sept joueurs ont été blessés et indisponibles suite à une trêve internationale. C'est un peu le lot de tous les entraîneurs actuellement en raison du calendrier resserré. Mais le Real Madrid a l'impression de payer un lourd tribut... « Les sélections "tuent" Madrid », conclut même le journal As.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires