Premier League : Manchester United s'adjuge le derby face à City

Surprise à l'Etihad Stadium, où Manchester United a fait tomber son voisin, rival et leader de Premier League Manchester City (0-2), qui garde une confortable avance de 11 points en tête.

Oleksandr Zinchenko et Manchester City tête basse après la défaite dans le derby
Oleksandr Zinchenko et Manchester City tête basse après la défaite dans le derby ©Maxppp

Jour de Derby ! A l'Etihad Stadium de Manchester, les Citizens accueillaient en leader leur dauphin avant le début de la 27e journée et voisin de United. Avant le coup d'envoi, Leicester City (2e) était venu s'immiscer entre les deux frères ennemis, séparés par 14 points. Aussi étonnant que cela puisse paraître, sur 28 matches sans défaite toutes compétitions confondues, les troupes de Pep Guardiola se faisaient surprendre d'entrée ! Venu jouer les défenseurs aux abords de sa surface, Gabriel Jesus déséquilibrait Anthony Martial et offrait un penalty aux Red Devils. Bruno Fernandes ne tremblait pas pour inscrire son 16e but de la saison (un de moins que Salah, leader du classement des buteurs) et idéalement lancer Manchester United dans ce derby (0-1, 2e).

La suite après cette publicité

Les Citizens monopolisaient le ballon et tentaient de réagir, mais les actions qui entraient d'habitude fuyaient cet après-midi le cadre d'Henderson. Dans l'impact, les Red Devils avaient du répondant. Raheem Sterling tombait au contact de Maguire dans la surface, mais pas de penalty (23e). Les "bouh" enregistrés ne faisaient pas changer d'avis Monsieur Taylor. Les efforts s'intensifiaient, mais la tentative de Zinchenko était éloignée des deux poings par Henderson (24e). Même en délicatesse, les Red Devils répondaient physiquement. Harry Maguire était averti pour cet excès d'engagement sur Gabriel Jesus (32e). La mauvaise passe de Sterling, trop appuyée pour Gundögan, après un bon échange entre Cancelo et de Bruyne, était symptomatique (34e). Malgré une possession étouffante, les troupes de Pep Guardiola n'arrivaient pas à percer l'armure rouge et noire.

Rodri trouve la barre, Luke Shaw punit City

Au retour des vestiaires, les Citizens semblaient requinqués. Trouvé dos au but dans la surface, Gabriel Jesus remisait sur Rodri, dont la frappe soudaine s'écrasait sur la barre de Dean Henderson (48e). Un avertissement sans frais pour Manchester United, qui parvenait, aussi compliqué soit-il, à plonger l'Etihad Stadium dans un silence encore plus assourdissant. Lancé par son portier sur son côté gauche, Luke Shaw se lançait dans un numéro de soliste pour effacer Cancelo, s'appuyait sur Rashford et allait tromper la vigilance d'Ederson (0-2, 50e). Un deuxième but qui plongeait les Citizens dans le désarroi le plus total. Marcus Rashford sortait, touché au pied (73e). Mais cela n'avait aucun effet.

Incapable de cadrer malgré une nette possession du ballon, Manchester City semblait dans un jour sans. Les entrées de Kyle Walker (Cancelo, 66e) et Phil Foden (Jesus, 71e) ne changeaient rien. Manchester United est rouge ce soir. Les Red Devils ne viennent pas de contrarier le titre à leur voisin de City. Mais ils s'imposent chez leur rival et mettent fin à la folle série de 21 victoires de la bande à Pep Guardiola. Ole Gunnar Solsjkaer a répondu au défi du divin chauve grâce à un réalisme offensif digne des grandes équipes et à une assise défensive solide. Manchester United reprend la deuxième place à Leicester, mais reste à onze points de sa victime du jour. Il reste onze matches à disputer dans cette Premier League.

Plus d'infos

Commentaires