Premier League : Liverpool ridiculise Manchester United et s'offre le derby d'Angleterre à Old Trafford

Pour conclure en beauté la 9ème journée de Premier League, Liverpool n'a fait qu'une bouchée d'une inquiétante équipe de Manchester United à Old Trafford (5-0). Mohamed Salah (triplé) a activement participé à cette démonstration collective des Reds, devenant au passage, avec 107 buts, le meilleur buteur africain de l'histoire du championnat anglais devant Didier Drogba (104 réalisations).

Mohamed Salah et Liverpool corrigent Manchester United
Mohamed Salah et Liverpool corrigent Manchester United ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une leçon de football. Quoi de mieux que le coup d'envoi d'un derby d'Angleterre au moment de la traditionnelle «cup of tea» au Royaume de Sa Majesté ? Ce dimanche, en clôture de la 9ème journée de Premier League, Manchester United et Liverpool s'affrontaient au cœur d'une affiche royale à Old Trafford. Mais le duel tant attendu sur le terrain n'a pas du tout eu lieu, tant les visiteurs ont imposé leur loi face à une formation de MU plus inquiétante que jamais (5-0). Si de nombreuses stars ont pris part à ce choc (Cristiano Ronaldo, Mohamed Salah), Paul Pogba a lui débuté sur le banc avec les Red Devils, tout comme Sadio Mané pour les Reds. Les deux premières surprises de cette rencontre.

Surprise, c'est d'ailleurs le mot qui pourrait définir une défense de MU aux abois face à la fougue des joueurs adverses. Dans un début de partie animé, Bruno Fernandes loupait le cadre au terme d'une action rondement menée (4e), mais Naby Keïta ne se trompait lui pas. Profitant d'un invraisemblable errement défensif des Mancuniens, le milieu guinéen, parfaitement servi par Mo Salah, ajustait un David De Gea impuissant pour rapidement ouvrir le score (0-1, 5e). L'Espagnol était d'ailleurs rapidement remis à contribution par Roberto Firmino, à la suite d'une récupération très haute de Keïta (7e). Les Reds dominaient les débats, et malgré une petite frayeur faite par Marcus Rashford à Alisson (10e), c'est assez logiquement qu'ils faisaient fait le break.

Revivez le film du match sur notre live commenté

Salah en patron, Ronaldo frustré et impuissant

Après une mésentente ahurissante entre Harry Maguire et Luke Shaw devant leur surface, le premier buteur de la partie décalait Trent Alexander-Arnold dont le centre millimétré fort devant le but était repris victorieusement par Diogo Jota (0-2, 14e). Là où United semblait désorganisé, et ne réagissait que timidement à l'image de Shaw (22e) et Greenwood (29e) Liverpool déroulait avec un collectif parfaitement huilé. D'abord impérial devant Salah (32e), De Gea était contraint de s'incliner devant l'Égyptien, qui reprenait à bout portant une offrande de Keïta quelques instants plus tard (0-3, 38e). Les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer, baladés, affichaient un comportement déplorable et un langage corporel infernal.

Frustré, Cristiano Ronaldo, après avoir buté sur Alisson (38e), écopait lui d'un jaune très orangé en raison d'un geste d'humeur sur Curtis Jones, entré en jeu à la place d'un James Milner blessé. Profitant d'une défense apathique, Mohamed Salah concluait une belle action collective pour alourdir le score juste avant la pause (0-4, 45e+5). Pour situer l'exploit, Manchester United rentrait aux vestiaires mené de 4 buts pour la première fois de son histoire. Le second acte repartait ensuite sur des bases aussi folles. Le n°11 de Liverpool, sur une sublime ouverture de Jordan Henderson, se payait le luxe de s'offrir un triplé (0-5, 50e), quelques secondes avant qu'un but de CR7 ne soit refusé pour une position de hors-jeu (52e). Le Pharaon devenait au passage le meilleur buteur africain de l'histoire de la PL (107 buts), devant un certain Didier Drogba (104), tout en trouvant le chemin des filets pour la 10ème fois de rang, une première pour un joueur de Liverpool.

Le classement des buteurs

Apparition express pour Pogba

Pour ne rien arranger, Paul Pogba, entré à la mi-temps, était expulsé après visionnage de la vidéo pour un tacle dangereux sur la cheville de Naby Keïta, obligé de quitter le stade sur civière (61e). Voyant leurs joueurs incapables de réagir, des centaines de supporters quittaient d'ailleurs Old Trafford, alors qu'un De Gea bien esseulé sauvait les meubles comme il le pouvait devant TAA (71e). En totale maîtrise, les Reds, accompagnés par des «olé» entonnés par leurs fans, géraient la fin de match. MU se contentait de limiter la casse, alors qu'Edinson Cavani se distinguait par un petit raté venant mourir sur la barre transversale (83e).

Grâce à ce succès historique (plus lourde défaite des Red Devils contre les Reds à la maison), Liverpool, toujours seule formation invaincue en Premier League, reste au contact de Chelsea et de Manchester City. De son côté, Manchester United enchaîne un 4ème match sans victoire, dont 3 défaites, en championnat. Pour OGS, cette fin de journée au théâtre des rêves a viré au cauchemar et ses heures sur le banc de MU sont probablement plus comptées que jamais.

Retrouvez le classement de la Premier League

Plus d'infos

Commentaires