Coupe du Monde 2022, Cameroun : les dessous du clash Song-Onana

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Coupe du Monde 2022, Cameroun : les dessous du clash Song-Onana @Maxppp

Brouillé avec son sélectionneur, le portier des Lions Indomptables a quitté la sélection nationale. Mais alors qu'un flou demeure sur son forfait définitif, le joueur a bien quitté le Qatar

La suite après cette publicité

L’histoire a surpris tout le monde, mais l’affaire semblait entendue. Avant de disputer son choc face à la Serbie (3-3), le Cameroun a dû gérer une altercation entre André Onana et son sélectionneur Rigobert Song. Plus tard, les médias annonçaient que le portier avait été écarté et avait choisi de quitter les Lions indomptables. La raison évoquée ? Un comportement non disciplinaire.

En conférence de presse, Rigobert Song a confirmé l’information, sans donner pour autant les détails de sa brouille avec son joueur. Toutefois, l’ancien défenseur central laissait la porte ouverte à un éventuel retour d’Onana. « Je lui ai demandé d'attendre et nous verrons s'il va rester avec nous. Il faudra qu'il revienne dans les règles. L'équipe est plus importante que les intérêts de l'individu. » Même tendance chez la fédération camerounaise (FECAFOOT) qui a parlé de « suspension temporaire » dans son communiqué.

À lire EdF : le préparateur physique de Karim Benzema critique le staff des Bleus

L'espoir d'un retour rapidement enterré

Ce matin, L’Équipe nous a donné un peu plus de détails sur cette affaire. Ainsi, l’origine du coup de sang d’Onana aurait été un entraînement qui n’aurait pas plu à Song. Le sélectionneur national aurait critiqué la façon de dégager le ballon de son joueur et le ton serait vite monté. Le quotidien ajoute cependant que le portier de l’Inter aurait confié plus tard à ses proches qu’il ne comprenait pas la situation.

La suite après cette publicité

Enfin, concernant son forfait définitif, le joueur se serait calmé après le match nul des Lions indomptables face à la Serbie. Un résultat qui permet au Cameroun de conserver ses chances de qualification. Peut-on assister à un revirement de situation ? Onana espérait s’entretenir avec Samuel Eto’o (le président de la FECAFOOT) et son sélectionneur, mais il n’a vu personne. Des hommes de l’ombre se sont depuis activés pour permettre un retour d’Onana dans le groupe, mais la tendance était au pessimisme ces dernières heures. Ce matin, Marca s’est même montré plus affirmatif en confirmant que le gardien allait bien rentrer chez lui. Une version confirmée juste après par L'Équipe. Triste fin de parcours.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité