Euro 2024 : la Hongrie arrache la victoire au bout du suspense contre l’Ecosse

Par Valentin Feuillette
4 min.
Hongrie @Maxppp

Dans la 3ème et dernière journée du groupe A, la Hongrie a arraché la victoire (0-1) en toute fin de rencontre contre l’Ecosse. Mais le plus important est ailleurs avec le grave choc de Barnabás Varga, évacué sur civière.

Début officiel de la dernière journée de la phase de groupes de cet Euro 2024 en Allemagne ce dimanche soir. Pendant que la Suisse et l’Allemagne croisaient le fer à Francfort, les deux autres nations du groupe A s’affrontaient sur la pelouse de la MHP Arena de Stuttgart pour un gros enjeu. En effet, l’Écosse, qui a glané un point face à la Suisse (1-1) après avoir lourdement perdu face à l’Allemagne (5-1), pouvait encore terminer deuxième du groupe en cas de défaite des Suisses face aux Allemands dans le même temps. La Hongrie a perdu ses deux premières rencontres (1-3, 2-0) et se devait absolument de remporter ce match pour espérer décrocher une des places des meilleurs troisièmes de la phase de poules. Pour ce match, Steve Clarke, privé de Tierney (blessé) et Porteous (suspendu), alignait un 5-4-1 écossais avec Gunn aux cages, Ralston, Hendry, Hanley, McKenna et Robertson en défense, un milieu de terrain McTominay-Gilmour-McGregor-McGinn et, enfin, Adams, seul à la pointe de l’attaque.

La suite après cette publicité

En face, Marco Rossi faisait débuter la Hongrie en 3-4-2-1 avec Peter Gulacsi dans les buts, Fiola-Orban-Dárdai comme arrière-garde, Styles, aux dépens de Nagy, devant la défense aux côtés de Schäfer tandis que Bolla et Kerkez assuraient les rôles de pistons. Enfin, devant, Sallai et Szoboszlai étaient en soutien de Varga sur le front de l’attaque. La première période ne restera pas gravée dans les annales de la compétition. En effet, les deux équipes ont probablement réalisé l’une des pires mi-temps depuis le début de cette édition 2024. A la pause, le score était vierge et le contenu très faible techniquement et très pauvre en occasions franches. Les Ecossais n’avaient pas tenté une seule frappe dans le premier acte, tandis que les Hongrois se sont procurés quelques situations intéressantes. Sur un coup franc juste devant la surface écossaise, Dominik Szoboszlai a envoyé un ballon parfait sur la tête de Willi Orban au second poteau. Le défenseur hongrois a manqué son coup de casque qui est passé au-dessus du but (41e).

À lire Les stars de l’Espagne vont mettre le feu au mercato

Enorme inquiétude pour Varga, Csoboth libère la Hongrie !

Alors que la rencontre avait du mal à se décanter, une action a terrifié tout le staff. A la 68ème minute, sur un long coup franc tiré par Dominik Szoboszlai, le portier écossais, Angus Gunn, est sorti pour boxer le ballon mais a percuté tout le monde dans le tas. Anthony Ralston et Barnabás Varga sont restés longtemps au sol. Mais l’inquiétude a surtout été de mise pour le joueur hongrois. Barnabás Varga a semblé totalement sonné et a été placé en position latérale de sécurité par ses coéquipiers. Il a ensuite été pris en charge par les soigneurs et a même été caché par une grande toile déployée par le staff médical autour de lui. La réalisation a d’ailleurs filmé par la suite les gradins. Une scène qui a rappelé le tragique épisode de Christian Eriksen en 2021. Le jeu a par la suite repris. Les Hongrois ont poussé et multiplié les offensives en passant sur les côtés mais la défense écossaise a été bien en place et n’a rien laissé passer. C’est à parti de la 80ème minute que le rythme a enfin commencé à s’intensifier à Stuttgart, les deux équipes semblaient prendre enfin conscience qu’il fallait marquer et gagner cette rencontre pour espérer se qualifier. De manière générale, les Hongrois sont revenus avec de bien meilleures intentions qu’en début de rencontre. Les joueurs de Marco Rossi se sont tranquillement installés dans le camp écossais dans le second acte avec l’espoir de trouver la faille.

La suite après cette publicité

Classement live

A l’approche de la fin du match, du milieu de terrain, András Schäfer a percé tout le bloc écossais sans être attaqué. Le milieu hongrois a tenté ensuite une frappe au ras du poteau mais Angus Gunn s’est couché pour repousser le cuir en corner (90e). Kevin Csoboth a trouvé Martin Ádám dos au but devant la surface. Le numéro 9 a donné le ballon à Dominik Szoboszlai sur la droite du but. Le joueur de Liverpool, excentré sur la droite, a envoyé un boulet de canon mais Angus Gunn a repoussé (90e+1). Lui aussi lancé sur la droite du but, Kevin Csoboth s’est présenté face Angus Gunn et a croisé bien son tir du droit. Le portier de la Tartan Army a touché un tout petit peu le cuir de la main et a permis au ballon de finir sur son poteau droit (90e+2). Avec dix minutes de temps additionnel, la Hongrie continuait de pousser malgré quelques assauts écossais avec Lewis Morgan (90e+6) et Grant Haley (90e+8). Et au bout du suspense, Kevin Csoboth a offert la victoire. Sur un contre éclair, Roland Sallai, lancé côté droit, adressait un très bon centre en retrait. Kevin Csoboth arrivait alors lancé à pleine vitesse et terminait l’action d’un tir du plat du pied droit (90e+9, 0-1). Avec 3 points et une 3ème place du groupe A, la Hongrie peut encore y croire.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité