Ligue des Champions, Chelsea : le coup de gueule de Thomas Tuchel

En concédant le point du match nul hier face au Zenit (3-3), les Blues ont laissé la première place du groupe à la Juventus. Résultat : Thomas Tuchel n'était pas très content.

Thomas Tuchel sur le banc de Chelsea
Thomas Tuchel sur le banc de Chelsea ©Maxppp
La suite après cette publicité

« Je ne prendrai pas personnellement le fait que vous disiez que mes joueurs ne m’écoutent pas, ce que je n’ai pas apprécié. Mais je vous laisse avec vos opinions. » Interrogé juste après le match nul concédé par Chelsea sur le terrain du Zenit (3-3), Thomas Tuchel laissait poindre une forme d’agacement. Il faut dire que l’entraîneur des Blues a de quoi être agacé. En effet, alors que son équipe avait réussi à égaliser à 2-2 peu après l’heure de jeu, Timo Werner donnait l’avantage aux siens à cinq minutes du terme. Champion d’Europe en titre, Chelsea pensait alors s’être extirpé du piège russe.

C’était sans compter sur une défaillance collective et le but d’Ozdoev à la 90e +4. Résultat : Chelsea est bien qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, mais les Londoniens terminent à la deuxième place du groupe H. Une très mauvaise nouvelle puisque, s’ils sont assurés d’éviter Liverpool, Manchester City et Manchester United, les Blues peuvent hériter du Bayern Munich ou du Real Madrid. Sans surprise, Tuchel n’était donc pas très content à l’heure de faire face aux médias.

Chelsea n’en fait pas assez

« Nous oublions ce qui a fait que nous étions la meilleure équipe : l’investissement, le niveau de concentration. Le niveau d'investissement physique était suffisamment élevé pour être la meilleure équipe. Une fois que cela baisse de 5% à 10%, nous commençons à gérer les résultats et à changer notre comportement par rapport au score, nous sommes punis sur le moment. Lorsque nous concédons deux buts, nous pouvons montrer une réaction. Mais une fois que nous menons au score, nous redonnons le ballon, comme aujourd'hui. Au cours des six dernières minutes, nous avons recommencé à jouer au ballon, mais sans attaquer avec la même intensité, la même faim qu'avant et nous avons été immédiatement punis, maintenant ça fait deux fois », a-t-il déclaré, avant de conclure.

« Mon analyse est très claire : notre comportement change lorsque nous menons au score et c'est quelque chose que nous n'avons jamais fait et que nous ne devrions jamais faire. Vous devez jouer avec la douleur - la douleur physique - et vous devez augmenter votre niveau de concentration et vous devez surmonter l'adversité. Si vous changez de comportement à cause du score, vous autorisez la possibilité d'être puni. Et c'est très facile. Nous avons besoin d'un niveau plus élevé de sprints, d'un niveau plus élevé de courses, d'un niveau plus élevé d'intensité et de concentration. C'est aussi simple que les bases. Les bases doivent être poussées à un niveau supérieur pendant que nous sommes en tête. » Thiago Silva et ses partenaires sont prévenus !

Plus d'infos

Commentaires