Belgique : Roberto Martinez s'en prend aux médias

Par Maxime Barbaud
2 min.
Belgique : Roberto Martinez s'en prend aux médias @Maxppp

«Oui, il y a des tensions dans le groupe» reconnaissait Roberto Martinez après la défaite de la Belgique sur le Maroc 2-0 dimanche dernier. Pas le meilleur moyen pour fédérer un vestiaire, alors que les Diables Rouges, 3es du groupe F, jouent leur avenir dans ce Mondial cet après-midi lors du 3e et dernier match de la phase de groupes face à la Croatie (16h). Pourtant, selon le sélectionneur, les médias belges, français et anglais en ont largement rajouté. L'Equipe révélait par exemple que De Bruyne et Vertonghen se sont affrontés, notamment après les déclarations du Cityzen au Guardian, qui avait affirmé que l'équipe était devenue trop vieille.

La suite après cette publicité

Pour le sélectionneur, tout ceci ne serait que des mensonges. « Nous n’étions pas satisfaits de ces deux performances. Vous voyez la tempête à l’extérieur et vous réalisez que nous écoutions peut-être trop les bruits extérieurs avant la compétition. Maintenant, nous avons certains médias en Belgique qui sont tout à fait heureux de sauter sur les fakes news. C’est assez étonnant. (...) Cela montre qu’il y a peut-être plus de désir de trouver des nouvelles négatives autour de cette équipe que de vraiment les soutenir et d’apprécier le talent de la meilleure génération que nous ayons jamais eu dans le football belge. » Une qualification ce jeudi ferait sans doute revenir le calme dans cette équipe.

À lire Domenico Tedesco nouveau sélectionneur de la Belgique
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité