Coupe du Monde 2022 : les révélations explosives de Roberto Martinez sur le vestiaire belge

Par Lucas Billard
4 min.
Coupe du Monde 2022 : les révélations explosives de Roberto Martinez sur le vestiaire belge @Maxppp

Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique, a reconnu que la tension était palpable au sein même du vestiaire des Diables Rouges après la défaite face au Maroc (2-0), dimanche lors du Mondial 2022.

La suite après cette publicité

Les temps sont durs chez nos voisins belges. Sportivement, les Diables Rouges peuvent encore espérer sortir des poules de cette Coupe du Monde 2022, où ils ont d'abord arraché un succès face au Canada (1-0) pour leur entrée en lice, avant de s'incliner contre le Maroc (0-2) dimanche, au terme d'une nouvelle prestation très décevante. Mais voilà, les récentes performances plus que mitigées de la Belgique ont clairement laissé des traces au sein du vestiaire de Roberto Martinez.

La preuve, Kevin De Bruyne, la star de cette sélection, a carrément estimé, il y a quelques jours, que son équipe était trop vieille pour prétendre à la victoire finale au Qatar. « Je pense que notre chance était en 2018. Nous avons une bonne équipe, mais elle est vieillissante. Nous avons quelques bons nouveaux joueurs qui arrivent, mais ils ne sont pas au niveau des autres joueurs en 2018. On a pas les trois défenseurs centraux les plus rapides du monde mais ça ils le savent. » Après la défaite de la Belgique face aux Lions de l'Atlas, Jan Vertonghen avait indirectement chargé son compatriote dans la presse : « Je suppose qu’on attaque mal parce qu’on est aussi trop vieux devant. »

À lire La Belgique a choisi son nouveau sélectionneur !

« Oui, il y a des tensions dans le groupe »

De quoi laisser imaginer une ambiance des plus tendues en interne, alors que la Belgique jouera sa qualification en huitièmes de finale jeudi (16h), face à la Croatie. D'autant plus qu'au pays, ces propos ne sont évidemment pas passés inaperçus. Très attendu à ce sujet, Roberto Martinez est sorti du bois ce lundi. « Oui, il y a des tensions dans le groupe, a ainsi reconnu le technicien espagnol dans un entretien accordé à la RTBF. C'est naturel. Les joueurs évoluent ensemble depuis très longtemps. C'est comme dans une famille. Si vous n'avez pas de tension ou de désaccord dans une famille, c'est parce que vous n'avez pas d'émotions. »

La suite après cette publicité

L'ancien coach d'Everton a donc voulu désamorcer les polémiques naissantes autour de son groupe, mais il a aussi eu des mots assez forts, reconnaissant aussi sa part de responsabilités. « Je suis déçu par notre prestation, bien sûr. J'ai vu une peur de perdre sur les visages, et ça, c'est de ma responsabilité de trouver des solutions, de changer l'état d'esprit des joueurs. Parce que quand vous jouez un match avec cette peur, il est très difficile d'utiliser vos qualités et de gagner. Nous ne sommes pas une équipe qui aime laisser le ballon à l'adversaire, qui ne mise que sur les contre-attaques. Notre équipe est offensive et aime se créer des opportunités. [...] Notre équipe a besoin de se procurer des possibilités, de prendre du plaisir sur la pelouse. On ne parvient pas à développer tout notre potentiel en ce moment », a-t-il analysé.

Martinez a confiance en ses Diables Rouges

Et Roberto Martinez de tenir des propos optimistes pour la suite de la compétition. « Je sais quoi faire pour faire revenir de la joie dans l'équipe. On a quelques jours devant nous. Si on parvient à franchir cet obstacle, je pense qu'on verra tout le potentiel de notre équipe dans ce tournoi. On a fait suffisamment de choses dans le premier match pour le gagner. [...] Personnellement, j'y crois à 100% car je crois beaucoup au potentiel de mon équipe. » Reste à savoir si cette sortie médiatique du coach de 49 ans suffira à ramener la paix au sein de ses troupes, qui vont devoir agir comme une véritable équipe pour venir à bout de la Croatie, jeudi prochain.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité