Incidents OL-OM : la sanction de l'OL se précise

L'Olympique Lyonnais va être fixé. Un peu plus de deux semaines après les incidents ayant provoqué l'arrêt de la rencontre entre l'OL et l'OM, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel va se réunir ce mercredi pour statuer sur d'éventuelles sanctions. Et une première tendance se dégage.

Dimitri Payet lors de OL-OM au Groupama Stadium
Dimitri Payet lors de OL-OM au Groupama Stadium ©Maxppp
La suite après cette publicité

Au Groupama Stadium, le 21 novembre dernier, le choc de la 14e journée de Ligue 1 entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille était prématurément interrompu avant d'être définitivement arrêté. En cause ? Ce jet de bouteille qui avait atteint Dimitri Payet en pleine tête après seulement quatre minutes de jeu. Une (nouvelle) soirée honteuse pour le football français sur laquelle la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) va donc statuer mercredi. Et selon les informations révélées par RMC Sport, ce lundi, l'OL pourrait écoper de différentes sanctions.

Ainsi, si cet incident a déjà été sanctionné d'un huis clos total, à titre conservatoire, le dossier a ensuite été placé en instruction en attendant le verdict final qui sera donc rendu ce mercredi 8 décembre. Concernant l'Olympico, les instances notent cependant qu'il s'agit d'un cas à part et qu'il ne peut pas être comparé aux différents débordements intervenus dans les stades de Ligue 1 depuis le début de la saison. Dès lors, toujours selon les informations données par RMC Sport, la Ligue considère ce jet de bouteille comme un acte isolé et souligne également les rapides mesures prises par l'Olympique Lyonnais à la suite de cette soirée.

Un retrait d'un point avec sursis et un nouveau huis-clos ?

En effet, le club rhodanien présidé par Jean-Michel Aulas, qui s'était notamment fait remarquer par ses sorties médiatiques concernant cette soirée, avait annoncé l'installation de filets de protections au Groupama Stadium pour éviter que ce genre d'événements se reproduisent. Mais malgré cette bonne volonté affichée, l'OL ne devrait pas échapper aux sanctions...

Dès lors, la commission de discipline devrait statuer sur un point de retrait avec sursis à l'encontre des Lyonnais, ajouté à un nouveau huis-clos. Reste cependant à savoir si les instances considéreront cet incident comme aussi grave que celui intervenu lors d'Angers-Marseille, le 22 septembre à l'occasion de la 7e journée, avec un envahissement de terrain. En revanche, la Ligue écarterait l'idée d'une amende, considérant que la situation financière des clubs est déjà suffisamment compliquée en raison de la pandémie de COVID-19.

Plus d'infos

Commentaires