Premier League : Liverpool domine très nettement un timide Leicester

Pour le compte de la 9e journée de Premier League, Liverpool s'est imposé sans trembler face à une formation de Leicester qui restait sur six victoires consécutives. Evans, auteur d'un csc malheureux a ouvert le score pour les Reds avant de voir Jota doubler la mise peu avant la pause. Firmino a lui scellé le sort du match dans les derniers instants (3-0).

Diogo Jota buteur face à Leicester
Diogo Jota buteur face à Leicester ©Maxppp

Pour ce dernier match du weekend en Premier League, le champion d’Angleterre en titre, Liverpool, accueillait sur sa pelouse une formation de Leicester la devançant au classement. Un choc entre deux équipes qui ne connaissent plus la défaite depuis bien des semaines. Si les Reds sont invaincus face à Leicester à domicile sur les neuf derniers matches disputés, les hommes de Brendan Rodgers restaient eux sur six victoires consécutives toutes compétitions confondues. Mais les Reds comptaient bien poursuivre leur série en cours de six victoires et un nul depuis l’humiliation d’Aston Villa, début octobre. Une rencontre de gala entre deux équipes qui se devaient de l’emporter pour ainsi revenir à hauteur de Tottenham en tête du championnat.

La suite après cette publicité

En cas de victoire, les Foxes prenaient la tête à un petit point de plus devant les Spurs, à l’inverse des joueurs de Jürgen Klopp qui ne pouvaient qu’espérer égaler les 20 points de la formation londonienne. Pour ce faire, le technicien allemand ne changeait pas ses habitudes et optait pour un habituel 4-3-3, ce malgré l’absence de beaucoup de ses cadres. Privé de Thiago Alcantara, Alexander-Arnold, Gomez, Henderson, Salah, et Van Dijk, Klopp alignait Milner dans le couloir droit de la défense aux côtés du duo axial Matip-Fabinho. Curtis Jones prenait place dans ce milieu avec Wijnaldum et Keïta. Enfin, Jota remplaçait Salah sur le front de l’attaque pour ce rendez-vous que ne manquait bien évidement pas Mané et Firmino. De son côté, le Nord-Irlandais concoctait un 3-4-3 avec Wesley Fofana, une nouvelle fois titulaire tout comme le trio Barnes-Maddison-Vardy.

Diogo Jota, une nouvelle fois décisif

Sans surprise, les joueurs de Liverpool mettait rapidement le pied sur le ballon. Mané n’avait besoin que de trois petites minutes pour donner un premier frisson à Schmeichel sur ce coup de tête un peu trop décroisé. Jota, très en vue, combinait avec Mané avant de servir Jones qui obligeait le portier danois à s’employer (9e). Grandement dominateurs, les hommes de Klopp finissaient par être récompensés par un but contre son camp de Jonathan Evans, qui plaçait sans le vouloir une tête dans ses propres filets (21e). Barnes cherchait quant à lui d’insuffler une nouvelle dynamique à son équipe mais il ouvrait trop son pied et voyait sa belle opportunité fuir le cadre (23e). Les deux formations se créaient tour à tour quelques bonnes occasions mais c’est bien l’homme en forme de Liverpool qui finissait par avoir le dernier mot. Peu avant la pause, et bien placé dans la surface, Diogo Jota reprenait un centre millimétré de Robertson pour venir tromper le gardien d’une magnifique tête décroisée (41e). Au terme d’une première période maitrisée, le champion en titre menait logiquement au score (2-0).

Pas épargné par les blessures ces derniers temps, les Reds voyaient Keita rejoindre l’infirmerie au retour des vestiaires. Ce qui n’empêchait pas Mané d’être tout proche d’inscrire le troisième but de la soirée. Le Sénégalais perdait néanmoins son face à face avec Schmeichel. Le Danois tout heureux de voir quelques minutes plus tard la tentative de Firmino s’écraser sur le poteau (56e). Les joueurs de Leicester n’y étaient pas et Alisson ne leur facilitait pas la tâche en sortant une double parade des plus belles pour écarter le danger (61e). Pas en réussite dans le dernier geste ce dimanche, l'attaquant brésilien trouvait une nouvelle fois le poteau à dix minutes du terme avant d'être finalement récompensé dans les dernières minutes sur un coup de tête parfaitement placé (86e). Liverpool finissait par s’imposer logiquement 3-0 dans ce choc qui n'a finalement pas eu lieu et rejoignait donc les Spurs de Mourinho en tête du classement.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires