La Juventus prépare un grand coup de balai !

Entre des résultats décevants et une direction dans la tourmente, la Juventus vit une fin de saison très mouvementée. De nombreux changements devraient intervenir.

Andrea Agnelli président de la Juventus
Andrea Agnelli président de la Juventus ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le changement c'est maintenant ! Du moins, c'est pour très bientôt à la Juventus. Après un exercice 2020-21 particulièrement désastreux, la Vieille Dame va logiquement devoir apporter des retouches à son effectif, mais également évoluer dans sa gestion. Tenante du titre en Serie A depuis la saison 2011-12, l'écurie piémontaise va a priori perdre sa couronne. Après 33 journées de championnat, l'Inter Milan (79 points) domine le classement devant l'Atalanta Bergame (68 points). Derrière, on retrouve la Juventus avec 66 points. Soit le même total que Naples et l'AC Milan. Avec 61 points et un match en moins, la Lazio Rome a aussi son coup à jouer.

En plus de la perte probable du Scudetto, les Bianconeri ne sont pas encore assurés de participer à la prochaine édition de l'UEFA Champions League. Une absence serait une catastrophe industrielle et un coup fatal. En raison de la crise sanitaire et économique liée à l'épidémie de covid-19, la Juve a eu des pertes financières colossales, comme la plupart des clubs de foot. À tout cela, il faut ajouter que son élimination précoce en Champions League, en huitième de finale face à Porto, l'a privée de revenus et primes de C1. Entre la Serie A et la finale de la Coupe d'Italie, le club de Turin a encore six matches pour sauver les meubles et éviter de faire une saison blanche.

Plusieurs têtes pourraient tomber

Mais quoi qu'il en soit, celle-ci laissera des traces. En effet, la Juventus s'agite en coulisses ces dernières semaines. Et cela devrait bouger à tous les étages ! Pointé du doigt après le fiasco de la Super League, le président Andrea Agnelli devrait rester en place. En revanche, cela pourrait ne pas être le cas de Fabio Paratici. Présent au club depuis onze années, le temps de glaner 18 trophées, le directeur général italien pourrait tirer sa révérence en fin de saison annonce la Gazzetta dello Sport. Un départ qui serait de taille puisque « Paratici prend toutes les décisions clés pour la construction de l'équipe depuis trois ans et le départ de Marotta», précise la publication transalpine. Il pourrait être l'un des premiers fusibles à sauter. La Juve a la main sur ce dossier.

Après l'élimination en C1, Andrea Agnelli avait maintenu sa confiance à Andrea Pirlo. Mais l'entraîneur italien n'est plus vraiment assuré de rester. En début de semaine, Fabio Paratici a expliqué : « dans le cas d'une qualification en Champions, Pirlo est confirmé, bien sûr. Nous ne pensons même pas à cette éventualité ». Pourtant, cette éventualité existe bel et bien. L'ombre de Massimiliano Allegri plane sur l'ancien milieu de terrain. Depuis quelques jours, le nom du technicien italien revient avec insistance. Un entraîneur qui présente l'avantage de bien connaître la maison puisqu'il a déjà entraîné la Vieille Dame entre 2014 et 2019 et qui est libre. Toutefois, son salaire, plus important que celui de Pirlo, pourrait être un frein.

Allegri de retour ?

Tuttosport en fait son favori si Pirlo venait à être remercié. Les noms de Zinedine Zidane et Gennaro Gattuso sont aussi cités. De son côté, le Corriere Torino assure qu'Allegri va revenir. Il se serait même entretenu à plusieurs reprises avec le président Agnelli ces derniers jours à Turin, où il a toujours une maison. Outre la direction sportive et le staff, certains joueurs pourraient aussi être concernés par les changements à venir. Alors qu'il coûte cher aux Piémontais en salaire, CR7 aurait des chances de plier bagages selon la Gazzetta. Manchester United comme le PSG ont été souvent cités comme des points de chutes possible.

Souvent annoncé partant, Paulo Dybala, lui, serait au cœur du nouveau projet si Allegri revenait. Du côté des arrivées, l'objectif sera de rajeunir encore une fois un effectif vieillissant. Gianluigi Donnarumma, qui n'a toujours pas prolongé à l'AC Milan, est courtisé. En prêt au PSG, Moise Kean est toujours apprécié à Turin, où il a déjà évolué. Libre à la fin de la saison, Memphis Depay (OL) suscite encore l'intérêt de l'écurie bianconera. Hector Bellerin (Arsenal) a aussi les faveurs de la Juventus. Une Juventus qui va tenter de réaliser une fin de saison en boulet de canon pour se qualifier en Ligue des Champions et limiter les dégâts. En coulisses, le club prépare déjà l'avenir...

Plus d'infos

Commentaires