Pourquoi le vestiaire du Barça reste-t-il si discret face à l'affaire Lionel Messi ?

Une semaine après l'annonce des envies d'ailleurs de Lionel Messi, seul Arturo Vidal a pris la parole publiquement. Le reste du vestiaire blaugrana reste spectateur. Explications.

Gerard Piqué pendant la rencontre face au Bayern
Gerard Piqué pendant la rencontre face au Bayern ©Maxppp

Les répliques du séisme causé par l'annonce des envies d'ailleurs de Lionel Messi (33 ans) secouent encore le FC Barcelone. Si la direction du club blaugrana tente le tout pour le tout pour conserver et prolonger La Pulga, elle semble bien seule. Divisé sur la question d'après As, le vestiaire du Barça, qui a repris le chemin de l'entraînement ce lundi, est pour l'heure bien discret alors que le possible départ de l'Argentin occupe les esprits partout en Espagne, en Europe et dans le monde.

La suite après cette publicité

On apprend à la lecture du quotidien espagnol ABC que les dirigeants catalans en veulent par exemple à Gerard Piqué (33 ans) de ne pas s'impliquer, publiquement et personnellement, pour essayer de retenir le natif de Rosario, avec qui il a partagé tant de moments à La Masia puis au Camp Nou. Le défenseur central s'était, en effet, investi lors de l'affaire Neymar en 2017, avec son désormais célèbre «Se queda», démenti plus tard par le départ du Brésilien au Paris SG.

Le silence de Piqué

Cette fois, l'international espagnol (102 sélections, 5 réalisations) reste éloigné du dossier. Plusieurs raisons à cela selon le journal généraliste. D'une part, ses relations avec le gaucher albiceleste se sont quelque peu refroidies. L'axial aimerait le voir prendre plus souvent la parole, en tant que capitaine, sur et en dehors du terrain. Il n'a pas non plus goûté ses critiques à peine voilées sur le niveau de la défense en cours de saison.

«Tout ce qui brille n'est pas forcément d'or dans le vestiaire et la relation entre les poids lourds n'est pas aussi idyllique qu'on veut bien le faire croire. Chacun tire dans son sens et cela s'en est ressenti sur le terrain», confirme une source proche du vestiaire azulgrana à ABC. La publication explique ainsi que la majeure partie de l'effectif «se contente de côtoyer le génie sud-américain sans oser le déranger ou le contrarier pour ne pas tomber en disgrâce».

La tyrannie du n° 10 ?

ABC ose même ajouter que «la classe moyenne du vestiaire ne fait aucun bruit face à la tyrannie parfois imposée par le n° 10 sur le terrain de jeu». Seuls Sergio Busquets, Marc-André ter Stegen et Gerard Piqué se risquent de temps à autres à contredire l'idole. Une description étonnante, à prendre avec des pincettes, mais qui explique en partie pourquoi, hormis dans le clan Messi (Luis Suarez, Jordi Alba et Arturo Vidal, les trois membres de son cercle rapproché), on garde le silence face à la situation actuelle.

D'autre part, cette absence de réaction est aussi présentée comme une marque de défiance des joueurs envers leurs responsables. Les événements de la saison passée (prises de bec publiques avec Éric Abidal, articles à charge dans les médias locaux sur l'influence du vestiaire, affaire de campagne de diffamation sur les réseaux sociaux) ont creusé un gouffre entre les deux parties et les joueurs ne veulent donc pas aider leurs patrons, et ce, malgré le cataclysme qu'impliquerait la sortie de Lionel Messi. Ambiance...

Plus d'infos

Commentaires