Loïc Badé a tapé dans l'oeil de l'OL et Rennes

Arrivé libre à Lens cet été après seulement 7 matches de Ligue 2, Loïc Badé s'est immédiatement imposé en défense chez les Sang-et-Or. Alors qu'il n'avait pas joué un seul match pro en 2019, le natif de Sèvres franchit les étapes à pas de géant. Au point d'attiser la convoitise en France, mais aussi à l'étranger...

Loïc Badé avec Lens contre Dijon
Loïc Badé avec Lens contre Dijon ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il y a un an quasi jour pour jour, Loïc Badé faisait ses grands débuts professionnels avec le Havre à 19 ans. Depuis, le natif de Sèvres ne cesse d'impressionner que ce soit durant les premiers mois de l'année, où il s'impose immédiatement dans la défense du HAC au sein de laquelle il apporte immédiatement de la stabilité, ou depuis son arrivée au RC Lens lors du mercato d'été. Le passage de la réserve du Havre puis de la Ligue 2 à la Ligue 1 s'est fait avec une facilité déconcertante pour ce milieu de terrain reconverti défenseur central au Paris FC en U17 Nationaux par Mathieu Lacan.

En six mois à Lens, il a mis tout le monde d'accord devenant l'une des révélations de cette première moitié de saison en Ligue 1, à l'instar d'un Axel Disasi quelques mois plus tôt. Déjà patron de la défense artésienne (16 matches débutés en tant que titulaire), Badé, replace, harangue, motive ses troupes tel un vieux briscard. Habile balle au pied, Badé est capable de ressortir proprement les ballons et dispose d'une belle qualité de passe. Doté d'un jeu de tête très supérieur à la moyenne, il fait partie des joueurs gagnant le plus de duels aériens en Europe. S'il a encore quelques sautes de concentration, le joueur progresse à chacune de ses sorties.

Ça se bouscule déjà pour Loïc Badé

Preuve du nouveau statut pris par le Franco-Ivoirien, les scouts se bousculent chaque semaine dans les travées vides du stade Bollaert pour suivre les performances de l'ancien Havrais. Et Loïc Badé plaît beaucoup en Ligue 1. Selon nos informations, le Stade Rennais et l'Olympique Lyonnais suivent avec attention les progrès du roc défensif lensois. À l'étranger aussi, on lorgne le joueur que ce soit du côté du Leeds United de Marcelo Bielsa, du Borussia Mönchengladbach ou de l'AC Milan.

Bien dans sa tête, Badé (20 ans) n'a pas prévu de quitter Lens cet hiver. Un départ l'été prochain paraît plus plausible et nul doute que les courtisans devraient être encore plus nombreux s'il continue à enchaîner les prestations de haut niveau en Ligue 1. Une forte plus value assurée pour le RC Lens, qui avait récupéré le joueur libre l'été dernier et qui lui avait fait signer un contrat de trois ans.

Plus d'infos

Commentaires