Allemagne, PSG : le joli rebond de Thilo Kehrer

Titulaire au Paris SG en ce début de saison, Thilo Kehrer a fait son retour en sélection d'Allemagne. Le polyvalent défenseur explique son rebond.

Burak Yilmaz au duel face à Thilo Kehrer
Burak Yilmaz au duel face à Thilo Kehrer ©Maxppp

Les statistiques sont formelles. Depuis le début de la saison, Thilo Kehrer (24 ans) est incontournable aux yeux de Mauricio Pochettino. Le défenseur a joué l'intégralité des cinq matches officiels du Paris SG (Trophée des Champions + 4 journées de Ligue 1). Profitant de l'absence de Sergio Ramos (35 ans), recruté cet été, et des méformes des uns et des autres, l'Allemand, pourtant placé parmi les indésirables cet été et courtisé en Bundesliga, a répondu présent, sans véritable fausse note.

La suite après cette publicité

Hans-Dieter Flick n'a donc pas hésité à le convoquer pour la rentrée de la Nationalmannschaft après son élimination en 8e de finale de l'Euro 2020 contre l'Angleterre (2-0). Interrogé par Kicker, le Parisien a expliqué comment il avait relevé la tête après des mois marqués par des pépins à répétition. «J'étais à nouveau en bonne santé au cours des derniers mois de la saison dernière et, bien sûr, j'aurais adoré jouer le Championnat d'Europe. Par contre, je constate maintenant que la trêve estivale, après deux années difficiles, au cours desquelles j'ai souvent joué avec douleur, m'a vraiment fait du bien», a-t-il lâché avant de poursuivre.

Il a touché le fond

«Je me suis complètement effondré, physiquement et mentalement, pour pouvoir vraiment attaquer quand j'ai commencé à me préparer. Maintenant, je me sens très bien et en forme comme je ne l'ai pas été depuis longtemps, donc rétrospectivement, c'est probablement une bonne chose, car cela s'est avéré bénéfique». Souvent utilisé latéral droit par le passé en sélection, l'ancien de Schalke 04, sous contrat jusqu'en juin 2023 avec le PSG, se voit davantage comme un central axe droit, dans une défense à trois ou à quatre, même s'il reste «flexible».

Aujourd'hui bien dans ses baskets et dans son corps, il a pris du recul sur sa vie de footballeur à Paris. «Je le dirais ainsi : plus le succès et la popularité sont grands, plus les choses sont difficiles, parfois petites mais importantes. J'ai des coéquipiers à Paris qui ont un statut incroyablement élevé, qui sont accompagnés par des agents de sécurité quand ils sortent. Je sais que la popularité, c'est aussi la reconnaissance, mais, parfois, cela ne facilite pas la liberté de mouvement», a-t-il conclu. Apaisé, Thilo Kehrer a su rebondir. Pour longtemps ? Réponse dans les semaines à venir.

Plus d'infos

Commentaires