Les Girondins de Bordeaux face au chantier des fins de contrat

Dans une situation financière compliquée et dans l'impossibilité de recruter l'été dernier, les Girondins de Bordeaux verront dix joueurs de leur effectif arriver en fin de contrat en juin. S'ils ne sont pas prolongés, ces derniers pourront s'engager avec le club de leur choix au 1er janvier.

Dix joueurs arriveront en fin de contrat à Bordeaux l'été prochain
Dix joueurs arriveront en fin de contrat à Bordeaux l'été prochain ©Maxppp

Touchés de plein fouet par la crise économique découlant de la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19, mais également par l'imbroglio autour du non-paiement des droits TV par le diffuseur sino-espagnol Mediapro, les Girondins de Bordeaux sont restés de marbre lors de la dernière fenêtre des transferts. Sans le sou, seul club de Ligue 1 à ne pas avoir recruté, le club au scapulaire a fini par enrôler Hatem Ben Arfa, arrivé libre après le mercato mais avec un salaire que l'on peut imaginer conséquent. Faire des économies, telle est devenue la devise du propriétaire américain King Street, qui souhaite encore réduire la masse salariale ces prochains mois.

La suite après cette publicité

Pour cela, le club ne se précipite pas sur le chantier des prolongations. Si ce sont pas moins de dix joueurs qui arriveront en fin de contrat en juin prochain, et seront par conséquent libres de se mettre d'accord avec un nouveau club dès le mois de janvier, le président Frédéric Longuépée, invitait à la mi-novembre les concernés « à [le] faire réfléchir par leurs performances », précisant vouloir faire « le point dans quelques semaines ». Parmi les joueurs en fin de bail, six défenseurs : Pablo, Paul Baysse, Edson Mexer, Vukasin Jovanovic, Youssouf Sabaly et Maxime Poundjé. Des centraux, seul Laurent Koscielny, sous contrat jusqu'en 2024, est assuré de rester.

Baysse veut rester, Pablo de retour au Brésil ?

Forcément, les situations divergent. Natif de Bordeaux, Paul Baysse a été ressuscité par Jean-Louis Gasset en ce début de saison (9 matches de Ligue 1). Toujours bien informé, le journal Sud-Ouest explique que le joueur de 32 ans penche clairement pour une prolongation. Très attaché à son club formateur, il s'est montré exemplaire lorsqu'il était mis de côté et s'avère être un fin pédagogue auprès des jeunes. Il doit faire face à la concurrence de Pablo, 29 ans, qu'il a doublé dans la hiérarchie. Le Brésilien est passé n°3 et n’a jamais caché sa volonté de rentrer au pays, près de quatre années après son arrivée. Un départ cet hiver permettrait au club de récupérer une indemnité de transfert. L'été prochain ce sera trop tard.

Au registre des placardisés, Edson Mexer et Vukasin Jovanovic ne devraient pas être retenus. Le défenseur serbe voulait rejoindre La Gantoise lors du dernier mercato, mais la porte menant à la Belgique s'était refermée. Les Girondins réclamaient 2,2 millions d’euros pour leur joueur. Le média du sud-ouest précise que le joueur espère que le club sera prêt à le laisser libre dès janvier en cas de proposition intéressante. Du côté du Mozambiquais Edson Mexer, la donne est différente. Un contrat qui court jusqu'en 2023, un genou abîmé et un pactole de 4,7 M€ perçu sur la durée de son bail en Gironde (prime à la signature incluse), font grincer des dents. Janvier pourrait contenter tout le monde.

De Préville veut partir libre, Ben Arfa pourrait prolonger

Chez les joueurs «bankables», Nicolas de Préville et Hatem Ben Arfa font office de pièces de choix. Le premier cité fêtera ses 30 ans en janvier. Après quatre ans passés en Gironde, il pourrait bien aller voir ailleurs. En difficulté sous les ordres de Jean-Louis Gasset, il serait tenté par un départ libre en juin. Le 10 Sport croit savoir que la direction des Girondins a évoqué avec lui une prolongation au début du mois de novembre. Moment choisi par le directeur sportif Alain Roche pour rencontrer certains joueurs. Impossible de savoir si un départ en janvier serait envisageable, mais le joueur est évalué à 5,5 millions d'euros par Transfermarkt.

Concernant Hatem Ben Arfa, arrivé le 6 octobre en tant qu'agent libre et depuis auteur d'un but et d'une passe décisive en 6 matches de Ligue 1, Sud-Ouest avance que le joueur de 33 ans avait paraphé un contrat d'un an, assorti d'une option pour prolonger l'aventure d'une année supplémentaire. Les deux parties conviendront au printemps d'activer ou non cette clause. Enfin, Youssouf Sabaly, habituel titulaire cette saison et qui a besoin d'enchaîner après une blessure devrait évoquer son avenir après janvier. Deuxième Bordelais de naissance du groupe pro, Maxime Poundjé a lui moins de possibilités de s'exprimer. Le média du sud-ouest cite l'entourage et parle d'un joueur «à l’écoute pour janvier». David Cardoso et Ibrahim Diarra, qui évoluent avec la réserve, et Over Mandanda, 3e dans la hiérarchie des gardiens, seront eux aussi en fin de contrat en juin.

Plus d'infos

Commentaires