Le Zenit Saint-Pétersbourg négocie avec Julian Draxler !

Julian Draxler traîne des pieds pour quitter le PSG, alors que son directeur sportif Leonardo cherche à le vendre. Dernière piste en date, le Zenit Saint-Pétersbourg. Le club russe croit en ses chances de recruter l'Allemand.

Julian Draxler célèbre son but contre Metz
Julian Draxler célèbre son but contre Metz ©Maxppp

Pourquoi partir ? C'est par cette question que Julian Draxler peut répondre à tous ses courtisans depuis le début du mercato estival. L'international allemand, sous contrat jusqu'en 2021 avec le Paris Saint-Germain, aime Paris, le club, la ville, ses coéquipiers, l'ambiance. Tant pis s'il n'est qu'un remplaçant aux yeux de son entraîneur Thomas Tuchel, qui ne s'appuie sur lui que lorsque les absences se multiplient. Tant pis si son directeur sportif Leonardo cherche à le vendre depuis des mois.

La suite après cette publicité

Julian Draxler reste pour l'instant inflexible, mais la dernière ligne droite du mercato réserve souvent des surprises. Les clubs se réveillent dans les derniers jours et sont beaucoup plus incisifs. Hier, nous vous relayions que la Lazio avait coché le nom de Draxler. Le club italien n'a pas forcément la surface financière pour assumer le salaire du joueur de 27 ans. Ce qui n'est pas le cas du Zenit Saint-Pétersbourg, nouveau candidat déclaré à l'achat de l'international allemand.

Les négociations sont en cours

C'est le commentateur russe Nobel Arustamyan qui a révélé l'information hier, reprise depuis par le site russe Sport Express. Le Zenit discute bien avec les représentants de Draxler et les négociations sont en cours. À la recherche d'un milieu offensif, l'actuel leader du classement mise beaucoup sur Draxler, recruté en janvier 2017 par le PSG contre un chèque de 36 M€, considéré comme capable de redonner de la créativité au Zenit.

Trop dépendant de Malcom pour créer du jeu, le club russe n'a gagné qu'un match sur les quatre derniers, après avoir démarré le championnat en fanfare avec 4 succès consécutifs. Draxler pourrait-il être sensible à l'opération séduction actuellement menée par le Zenit ? Courtisé par le Bayer Leverkusen et le Hertha Berlin ces derniers mois, il ne souhaitait pas vraiment retourner en Allemagne. Quid de la Russie ?

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires