Super League : ces clubs qui insistent et y croient encore

Même si les clubs anglais se sont retirés du projet, il y en a d'autres qui sont toujours favorables à la création de la compétition.

The Super League
The Super League ©Maxppp
La suite après cette publicité

Six clubs. C'est tout ce qu'il reste, 48 heures après seulement, des membres fondateurs de la Super League. Tottenham, Arsenal, Manchester United, Manchester City, Liverpool et Chelsea ont tous annoncé leur départ de ce projet élitiste qui verra maintenant difficilement le jour. Principalement convaincus par la pression des fans, mais aussi, selon les médias espagnols, par un joli chèque envoyé par l'UEFA, et « la pression à laquelle ils ont été soumis » selon les organisateurs. Quoi qu'il en soit, ils ne sont plus que six...

Pour le moment. Effectivement, si ce n'est pas encore officiel, les deux écuries milanaises pourraient également choisir de prendre la porte au cours de cette matinée. Tant l'Inter que l'AC Milan vont se retirer de la compétition selon les médias italiens, ne laissant que la Juventus comme représentant de la Botte. En Espagne, plusieurs médias affirment que l'Atlético de Madrid songe sérieusement à claquer la porte à son tour.

Trois clubs sont encore convaincus

Il n'y a, actuellement, que trois clubs qui sont convaincus à 100% par le projet. Le Real Madrid, forcément, puisque Florentino Pérez est le principal instigateur de cette ligue fermée européenne. De son côté, le FC Barcelone est aussi à fond derrière cette Super League, même si Joan Laporta a inclus une clause permettant aux Blaugranas de se retirer de la compétition sans conséquences dans le cas où les socios venaient à s'opposer à la participation de leur club. Enfin, la Juventus, avec Andrea Agnelli comme bras droit de Pérez, espère aussi que ce nouveau tournoi pourra voir le jour. « On continue. Le projet peut-il encore fonctionner ? Oui, il a 100% de chances de succès », a-t-il affirmé au Corriere dello Sport dans l'édition du jour du média transalpin.

Dénominateur commun ? Tous trois sont des ogres dans leur compétition et traversent des difficultés financières considérables, et les entrées d'argent de la Super League leur permettraient de revenir rapidement dans le vert pour mener à bien divers projets, comme la rénovation de leur stade et les crédits correspondants à rembourser, ou des recrutements galactiques. C'est d'ailleurs un des principaux arguments avancés par le patron merengue lors de son interview de lundi au Chiringuito de Jugones. Affaire à suivre...

Plus d'infos

Commentaires