Théo Hernandez affole l'Espagne

Chez les Hernandez, on est footballeur professionnel. On est aussi défenseur. Si Lucas, s'est montré la saison passée à l'Atlético Madrid, le petit frère Théo commence aussi à faire parler de lui.

Théo Hernandez a été énorme face à Gareth Bale lors du match Alavès-Real Madrid en Liga ce samedi
Théo Hernandez a été énorme face à Gareth Bale lors du match Alavès-Real Madrid en Liga ce samedi ©Maxppp

Dans la famille Hernandez, on demande le petit frère. Si Lucas, le défenseur de l'Atlético Madrid, avait été très bon l'année passée sous les ordres de Diego Simeone, c'est au tour de Théo de se faire un prénom dans le football et en Liga. Ce samedi après-midi, Theo Hernandez a crevé l'écran contre le Real Madrid. Malgré la défaite d'Alavès, club où il est prêté par les Colchoneros, le latéral gauche a fait un très gros match et a laissé de très bons souvenirs.

La suite après cette publicité

Les souvenirs justement. Ils devaient être un peu moins bons pour Danilo, le latéral droit du Real Madrid, qui fut très souvent confronté aux montées incessantes du défenseur de 19 ans. Il ne fut donc étonnant pour personne si c'est lui qui offrait à Deyverson le ballon de l'ouverture du score d'Alavès face à un Keylor Navas impuissant. Mais le défenseur ne s'est pas arrêté là et il a littéralement mis le bouillon à Danilo tout au long d'une première partie de match rondement menée.

L'OL a tenté de l'enrôler cet été

À la pause, même Marca relevait la prestation incroyable du natif de Marseille : « quelle partie de Théo Hernandez, qui guide Alavès avec 35 ballons touchés, 6 centres, et 1 passe décisive ». El Pais n'était pas avare en compliment non plus lorsque le journal espagnol qualifiait Hernandez de « diamant brut ». Cette saison, le défenseur français a pris part à 720 minutes en Liga, soit huit rencontres jouées, huit titularisations, ce qui fait de lui aujourd'hui l'un des piliers de cette défense du Deportivo Alavès.

Cet été, Hernandez aurait pu débarquer en France. En effet, selon nos informations, l'Olympique Lyonnais hésitait entre deux profils pour venir aider Jeremy Morel sur le flanc gauche de la défense rhodanienne. Si la piste qui s'est concrétisée est celle d'un joueur d'expérience (Maciej Rybus), les dirigeants du club français ont bel et bien étudié la piste d'un jeune espoir qui était alors Théo Hernandez. Peut-être qu'aujourd'hui, Jean-Michel Aulas regrette le choix de l'international polonais plutôt que celui qui a prolongé avant de partir en prêt.

Plus d'infos

Commentaires