OL : Saïd Benrahma se livre sur ses premiers pas

Par Samuel Zemour
2 min.
Benrahma lors de la rencontre entre Montpellier et l'OL @Maxppp

Arrivé à l’OL cet hiver après un scénario complètement fou, Saïd Benrahma se montre enfin décisif sous le maillot rhodanien. L’Algérien s’est expliqué sur son début d’aventure lyonnais.

Son arrivée à l’Olympique Lyonnais avait été digne d’un film d’action. D’abord annoncé à l’OL, Saïd Benrahma (28 ans) avait ensuite vu son transfert annulé à la dernière minute après des problèmes techniques du côté de West Ham. Mais alors que le mercato avait fermé ses portes, l’international algérien avait pu rejoindre l’OL grâce à un gros travail de la direction lyonnaise auprès des instances pour faire valider son arrivée sur les bases d’un prêt payant (5 millions d’euros), avec une option d’achat fixée à 15 millions d’euros.

La suite après cette publicité

Au micro de Téléfoot, il est d’ailleurs revenu sur les coulisses de ce transfert fou. «J’étais déçu, vraiment déçu. Ce qu’ils ont fait Lyon, c’était incroyable. Ils étaient dans les bureaux jusqu’à 3h00 du matin, 3h30. Ils me voulaient vraiment ! Ils ont tout donné et ça s’est finalisé», a-t-il assuré, lui qui avait également été approché par l’OM. «Lyon, ils m’ont montré un réel intérêt. Il n’y avait pas d’hésitation sur ça. J’avais hâte de découvrir la ville et les supporters».

À lire L1, discipline : les sanctions sont tombées

Saïd Benrahma a préféré l’OL à l’OM

Mais ses premiers pas à l’OL auront été compliqués. D’abord trop timide pour sa première contre Montpellier (2-1), il a ensuite été décevant contre l’OGC Nice (1-0). Placé sur le banc à Metz, il s’est ensuite mué en sauveur en marquant le but de la victoire (2-1). Pas encore indiscutable sur le flanc gauche lyonnais, il a ensuite été le meilleur joueur du match de Coupe de France, lors de la qualification contre Strasbourg et semble enfin avoir gagné sa place de titulaire après sa première belle prestation, où il a su montrer une grande qualité technique, de percussion, mais aussi collective.

La suite après cette publicité

«Ça m’a libéré de marquer mon premier but. J’étais super heureux. Après le but, je me sentais plus tranquille avec le ballon. Donc, j’essayais d’être le plus performant possible», a-t-il ajouté, en précisant s’être très bien intégré. «Quand tu as le groupe, le staff, le coach qui mettent tous les ingrédients, ça ne peut que marcher et pour l’instant ça marche bien. Espérons que ça continue». Réponse ce dimanche soir, pour un gros choc contre le RC Lens (20h45).

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité