Arsenal : Nicolas Pépé ouvre la porte à un départ

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Nicolas Pépé buteur à l'Emirates Stadium. @Maxppp

Recrue la plus chère de l'histoire des Gunners, l'Ivoirien a perdu son statut de titulaire. Aujourd'hui, il n'exclut pas un au revoir.

Absent du Big Four depuis la saison 2015/2016, Arsenal va peut-être mettre un terme à cette série de contre-performances en Premier League. Quatrièmes du classement, les Gunners ont les armes pour tenir leur position et retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine. Longtemps critiqué, Mikel Arteta semble enfin avoir trouvé la bonne formule.

La suite après cette publicité

Mais tous les Gunners n’ont pas le sourire. Enfin surtout Nicolas Pépé (26 ans). Recrue la plus chère de l’histoire du club londonien (80 M€), l’international ivoirien (33 sélections, 9 buts) vit un calvaire en Angleterre. Titularisé à seulement cinq reprises cette saison, l’ancien Lillois affiche un bilan famélique (1 but, 1 passe décisive en 15 apparitions en championnat).

À lire La France s’enflamme pour la qualification héroïque de l’OM, Arsenal veut tout casser sur le mercato

Disparu des écrans radars, Pépé n’est clairement pas une priorité pour Arteta. Passé de recrue phare à pestiféré, l’Ivoirien a saisi cette trêve internationale comme une bouée de sauvetage. « C'est un honneur de jouer pour la Côte d'Ivoire. Le plus important est de profiter de votre football. C'est quelque chose que je suis capable de faire quand j'ai la chance de jouer », a-t-il déclaré à Metro, avant de faire le point sur sa situation.

La suite après cette publicité

Pépé est frustré

« C’est frustrant de ne pas jouer. Aucun joueur n'aime ne pas jouer, mais je dois respecter la décision de l'entraîneur. Quand une équipe gagne, il est difficile pour un entraîneur de faire des changements. Mikel me l'a expliqué et je sais que je dois travailler dur à l'entraînement pour avoir plus de temps de jeu. L'entraîneur sait ce que je pense et à quel point je travaille dur. C'est aussi une question de communication. Parfois, il n'est pas facile de communiquer avec la barrière de la langue ».

Une telle situation peut-elle perdurer ? Lié à Arsenal jusqu’en 2024, Pépé jouit d’un contrat très confortable (7,8 M€ annuels). De quoi lui faire prendre son mal en patience ? Peut-être pas. Pour la première fois, Pépé laisse la porte ouverte à un possible départ. « Je suis concentré sur nos performances jusqu'à la fin de la saison et sur l'objectif du club qui est d'accéder à la Ligue des Champions. Ensuite, nous verrons ce qui se passe. » À bon entendeur.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité