PSG-Lorient : les Lorientais fous contre l'arbitrage

Lorient tenait la dragée haute contre le Paris SG en première période, faisant même trembler l'arrière-garde parisienne. Mais, en début de seconde période, l'arbitre désignait le point de penalty et dégainait le carton rouge. Paul Nardi et Christophe Pélissier n'ont pas digéré cette décision.

Christophe Pélissier lors de Lorient-Nîmes
Christophe Pélissier lors de Lorient-Nîmes ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lorient, avant la rencontre, ressemblait fortement à une victime expiatoire pour le Paris Saint-Germain après la défaite contre l'Olympique Lyonnais le week-end dernier. Un promu, pas en confiance, à domicile. Même sans Neymar, Thomas Tuchel et ses hommes se frottaient probablement les mains avant cette confrontation de milieu de semaine.

Finalement, ce ne fut pas le cas. En première période, les Merlus ont bien cadenassé les offensifs parisiens et ont même eu de belles occasions de contre grâce à Terem Moffi ou encore à Yoane Wissa. À la pause, les promus avaient donc été très dangereux et les Parisiens peu inspirés. On attendait le second acte avec impatience. Finalement, l'arbitre de la rencontre, dès le début de la deuxième moitié de cette partie, désignait le point de penalty pour une faute de Gravillon sur Mbappé. Pire encore, le défenseur écopait d'un carton rouge. Après la rencontre, Christophe Pélissier était loin d'être ravi par cette décision.

Le PSG n'avait pas besoin de ça

« C'est beaucoup de frustration, j'ai compté qu'on avait eu sept occasions... Et il y a eu cet arbitrage qui a tué le match. On a mis en place un jeu qui a très bien fonctionné sur la première mi-temps. Pas sur la seconde, et on a fini par perdre. J'ai trouvé les deux décisions limites : le penalty et le rouge. Le penalty me semble limite, mais il (Mbappé) joue bien le coup. C'est comme ça. Non je n'ai eu aucune explication de l'arbitre pour la double faute. C'est lourd de conséquences, mais on ne peut jamais rien dire », a lâché l'entraîneur de Lorient.

Mais il n'était pas le seul puisque le portier, Paul Nardi, s'est joint à lui : « le rouge est très sévère. C'est frustrant, parce qu'au Parc, face au PSG, en étant promu, il n'y a pas eu de grande différence alors qu'en temps normal le PSG nous aurait tués. C'est dommage ». La double peine est devenue très rare dans le football et ce mercredi, c'est Lorient qui en a fait les frais. Rageant...

Plus d'infos

Commentaires