DNCG : comptes rassurants pour le football français

Certains en France la vilipendent, d'autres à l'étranger nous l'envient, bien qu'elle ait la fâcheuse réputation d'entraver la compétitivité de notre football. La DNCG, Direction nationale du contrôle de gestion, vient de publier ce mercredi son rapport annuel ainsi que les comptes d’activités des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 pour la saison 2014/2015.

Et ceux-ci sont plutôt rassurants. La LFP évoque «une situation moins tendue que la situation précédente.» En effet, «les pertes cumulées des 40 clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont diminué de 30% par rapport à la saison 2013/2014 pour se fixer à 67 millions d’euros. Les recettes matchs ont affiché une belle croissance. L’effet des nouveaux stades commence à porter ses fruits. En termes de produits, les recettes de billetterie s’établissent à 181M€, soit une augmentation de 10% par rapport à la saison 2013/2014 en raison d’affluences record dans les stades (22362 entrées en moyenne par match)», est-il écrit. D'autre part, le football français se montre raisonnable, avec notamment «une bonne maîtrise des salaires et des charges de fonctionnement», les plus-values de cessions de joueurs, chiffrées à 221 M€, finissant d'égayer le tableau hexagonal.

Résultats nets des clubs de Ligue 1 à l’issue de la saison 2014/15 :

  • Bastia : - 1,206 M€
  • Bordeaux : - 13,443 M€
  • Caen : - 0,164 M€
  • Évian : + 0,028 M€
  • Guingamp : + 0,542 M€
  • Lens : - 10,136 M€
  • Lille : + 0,905 M€
  • Lorient : - 1,598 M€
  • Lyon : - 21,498 M€
  • Marseille : - 3,814 M€
  • Metz : - 1,522 M€
  • Monaco : - 0,044 M€
  • Montpellier : + 2,148 M€
  • Nantes : + 0,137 M€
  • Nice : + 0,921 M€
  • Paris : + 10,580 M€
  • Reims : + 0,133 M€
  • Rennes : - 15,759 M€
  • Saint-Étienne : + 0,062 M€
  • Toulouse : - 2,384 M€

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires