Ligue des Nations : match fou entre l'Allemagne et la Suisse, l'Espagne chute en Ukraine

Pour cette deuxième vague de rencontres de la Ligue des Nations, l'Ukraine recevait l'Espagne quand l'Allemagne, de son côté, recevait la Suisse. La Roja s'est inclinée après totalement dominé la partie tandis que l'Allemagne et la Suisse ont offert un festival de buts.

Sergio Ramos demande une faute sur Adama Traoré lors d'Ukraine-Espagne
Sergio Ramos demande une faute sur Adama Traoré lors d'Ukraine-Espagne ©Maxppp

Après une première journée, lors de cette trêve internationale, de la Ligue des Nations, place aux deuxièmes journées en ce milieu de semaine. L'Ukraine, avec deux défaites (une contre la France et une contre l'Allemagne), recevait l'Espagne de Luis Enrique, qui décidait de titulariser Ansu Fati et Adama Traoré notamment. La Roja a globalement dominé la première période, mais n'a pas réussi à trouver la faille. On pense notamment à cette tête de Rodrigo, sur un joli centre de Jesus Navas (12e). Presque dans la foulée, Sergio Canales récupérait le cuir assez haut et l'envoyait vers Ansu Fati. Le jeune Barcelonais butait à son tour sur Georgiy Bushchan (15e). Le portier ukrainien s'imposait à nouveau sur un magnifique coup franc lointain de Sergio Ramos (22e). Sergio Canales s'essayait aussi et on croyait qu'il allait battre Georgoy Bushchan, mais sa frappe finissait en dehors du cadre (34e). L'Ukraine essayait bien de sortir, mais n'y parvenait pas vraiment. À la pause, les hommes d'Andriy Andryi Shevchenko pouvaient s'estimer heureux de ce nul à la pause.

La suite après cette publicité

Dès le retour sur le rectangle vert, les locaux se montraient dangereux. Suite à une action un brin confuse, Andriy Yarmolenko effectuait une percée et transmettait à Sergiy Sydorchuk. Ce dernier tentait un grand pont et remettait involontairement à Oleksandr Zubkov, qui se retrouvait aux six mètres, mais dont la tentative de frappe croisée passait à côté (48e). L'Espagne continuait à utiliser un jeu de possession, mais finalement c'est Rodri qui allait allumer la mèche. Sa tentative, de plus de 25 mètres, trouvait le poteau extérieur du portier ukrainien (64e). Ce qui devait arriver arriva. Sur un bon travail d'Andriy Yarmolenko, Viktor Tsygankov récupère le ballon d'un magnifique contrôle et bat De Gea bien trop avancé (1-0, 73e). Les Espagnols tentaient bien de revenir au score, mais ni Olmo (85e) ni Ramos (86e) ne parvenaient à cadrer leur tentative.

L'Allemagne revient de loin

Dans l'autre rencontre de la soirée, les Allemands de Joachim Löw ont connu une entame de match cauchemardesque. Suite à un corner suisse, le ballon était remis dans la surface et Gavranovic, d'une magnifique tête, lobait Manuel Neuer (0-1, 5e). Les Germains reprenaient le contrôle du ballon, mais allaient se faire contrer. Après une perte de balle de Toni Kroos, Xherdan Shaqiri servait Haris Seferovic qui transférait le cuir de l'autre côté, à gauche, à Roman Freuler qui lobait, d'une balle piquée, Manuel Neuer (0-2, 26e). Les champions du Monde 2014 relevaient enfin la tête et trois minutes plus tard, suite à un joli slalom, Timo Werner croisait une frappe et trompait Yann Sommer (1-2, 29e). À la pause, les Allemands avaient un but de retard.

Au retour des vestiaires, les Suisses tentaient de se montrer dangereux, mais Kai Havertz n'était pas loin de remettre les deux nations à égalité. D'une frappe molle, le milieu offensif de Chelsea trouvait le poteau (49e). Finalement, le Blue allait trouver l'ouverture. Sur une très mauvaise relance d'un défenseur central, Kai Havertz interceptait le cuir, pénétrait dans la surface et trompait Yann Sommer d'une frappe croisée (2-2, 55e). Mais le répit était de courte durée ! La Suisse pénétrait dans la surface, grâce à Haris Seferovic, mais il tombait, par deux fois, sur un excellent Neuer. Le cuir revenait sur Gavranovic, qui s'offrait, d'une frappe lourde, un doublé (2-3, 57e). Mais on assistait à un match de dingues ! Les ouailles de Joachim Löw revenaient une nouvelle fois au score grâce à Serge Gnabry (3-3, 60e). Les Suisses commençaient à perdre totalement pied physiquement, mais leurs adversaires du soir ne trouvaient pas la faille. En toute fin de match Fabian Schär était exclu pour un second carton jaune, mais les siens parvenaient à conserver le résultat nul.

Les autres résultats de la soirée

  • Monténégro 1-2 Luxembourg

  • Liechtenstein 0-0 Saint-Marin

  • Îles Féroé 2-0 Andorre

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires